AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intègre Lydus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Intègre Lydus   Lun 17 Déc - 19:28

Invité
Invité
avatar

En savoir plus

Intègre Lydus




Identité

Nom : Intègre Lydus
Âge : 33 ans
Ville/région : Est né en Labour ! A vécu à Forge et maintenant vit au grand air !
Classe sociale : Soldat
Profession : Lieutenant dans la cavalerie légère

Stats
Magie : /
Force : 9
Précision : 10
Endurance : 10
Intelligence : 8
Perception : 8
Charisme :   5



Le Royaume et vous...

Êtes-vous originaire des Six-Duchés ? En effet !
Ah ? D’où venez-vous exactement ? Je suis né en Labour, j'y ai grandis
mais à l'âge d'homme, je suis partie habiter en Cerf, à Forge plus précisément
jusqu'à qu'il arrive ce que tous savent. Maintenant, je vis au grand air avec mon
unité.
Êtes vous sensible à la politique des Loinvoyant ? Vu que ce sont mes
employeurs, leur politique me concerne indirectement même si je n'y porte pas un
très grand intérêt.
Peut-être ne vous intéressez-vous pas à ces choses-là, mais quel Duché a votre
préférence ?
Aucun, ils ont tous des attraits !
Que pensez-vous de nos voisins ? Tant que la Famille Royale ne nous
mobilise pas pour leur faire la guerre, je m'en moque !
Vous considéreriez-vous comme un grand fan de la famille royale ? Elle a
été gentille en nous incorporant dans leur armée alors j'ai une certaine
reconnaissance envers elle.
✥ $Pourquoi ? Parce qu'il a fallu être assez culoté pour faire intégrer à
l'armée royale une unité de mercenaires !
Au fait, vous avez un titre ? Je suis Lieutenant de mon unité, les rennes
blancs



Physique

Yeux : Marrons foncés
Cheveux : court noir
Silhouette : 1m80 pour 75 kgs ! Intègre est une personne dont
l'entrainement militaire se remarque à son corps ferme et musclé. Le travail dans le
vignoble de son père n'y est pas étrangé non plus ! Si à certains moment, il semble
fort et à une démarche le prouvant, son état de fatigue combiné au poison parcourant
son corps peut l'affaiblir. Mais grâce à l'amulette de sa tante, jamais au point de
ne plus savoir se mouvoir.

Habitudes vestimentaires : Il porte la panoplie du soldat avec casque,
cotte de maille et armure faite de cuir boullie. Etant dans la cavalerie légère, ses
vêtements ne doivent pas être un frein à son travail. Il est protégé mais doit
pouvoir se mouvoir à cheval rapidement ! De plus, son habillement lui permet de
dissimuler quelques couteaux de lancer comme ceux placés à ses deux poignets.

Autre ? Intègre porte une amulette qu'une sorcière des haies lui a
offerte. C'est une amulette qui ralentit les effets du poison qu'il a dans son
corps.



Caractère

« Mes amis disent que je suis… » loyal, franc et possédant un certain code de
l'honneur.
« Mes ennemis me trouvent… » lorsque je leur tombe dessus !
« La première impression qu’on a de moi, c’est… » "Oh il n'a pas l'air
commode."
« En société, je suis... » moi-même, je ne joue jamais un rôle et reste
fidèle à ma manière de penser.
« En privé, je suis… » Pareil qu'en société.
« Ma plus grande peur, c’est… » que ce poison finisse par me tuer.
« Ce que je déteste… » les hypocrites et les ennemis de la Couronne.
« Ce que j’aime… » mon métier même si ce n'est pas toujours facile de
supporter la réputation de mon unité (cfr. Bric à brac).
« Si j'avais un rêve... ? » trouver un remède au poison coulant dans mes
veines



La magie et vous...



Ne répondez aux questions en italique que si vous êtes directement concernés

(par l’art ou le vif) !
… ça fait deux ? Tout à fait !
Êtes-vous sensible à l’Art ? /

    → Le pratiquez-vous ? /→ Comment l'avez-vous découvert ? /→ Avec-vous un maître ? /→ Un clan ? /

Et le Vif ? Non

    → Comment l'avez-vous découvert ? /→ Le cachez-vous ? /→ Avez-vous un compagnon ? /

Que pensez-vous des fidèles du prince Pie ? Que ce sont de sombres crétins !
Et des membres du Lignage ? Ils ne me dérangent pas.
Que pensez-vous des autres formes de magie ? Si ça peut m'être utile de faire appel à l'un deux, je m'y intéresserais sinon, je m'en moque.
Avez-vous des magiciens, des artiseurs ou des vifiers dans votre entourage ?
Oui, ma tante est une sorcière des haies.
Pratiquez-vous une autre forme de magie ? Non



Le bric-à-brac



Intègre est né dans une famille de petits bourgeois. Ses parents sont producteurs de vin de pomme. Il eut donc une enfance relativement confortable. Ses parents jouissaient d'une bonne réputation et leur vin se vendait assez bien. Ce qui fait que dans son enfance, Intègre put jouer à loisir sans vraiment se préoccuper de la vie. Quand il commença a avoir l'âge d'apprendre, il put recevoir une éducation convenable. Ainsi le jeune homme apprit à lire et écrire mais surtout à compter. Son père avait en tête de faire en sorte que son fils prenne la suite de l'affaire familiale une fois que lui ne serait plus en mesure de la diriger. Donc régulièrement Intègre faisait le tour de la propriété avec son père qui était tout heureux de voir l'intérêt que portait son fils à son oeuvre. Le fils accompagnait également son père lorsqu'il partait négocier avec de potentiels nouveaux partenaires comme certaines tavernes. Il y avait une belle complicité entre eux jusqu'à ce que...

Intègre devait avoir 10 ans lorsqu'un jour il vit passer une compagnie de soldats du Roi. Qu'ils étaient beaux dans leur armure rutilante, qu'ils étaient fiers et qu'est-ce qu'ils en imposaient ! Les jours qui suivirent, il jouait avec certains enfants d'employés de son père. Tous avaient vu le cortège. Tous se prenaient pour des soldats du roi. Ils combattaient l'un contre l'autre ou se trouvaient des adversaires imaginaires. Au début, ce n'était que des jeux d'enfants, il n'y avait aucune volonté de la part d'Intègre de devenir soldat, pas encore du moins. Mais son père voyait bien qu'il y avait quelque chose qui avait changé dans l'esprit de son fils. Il ne venait plus aussi souvent l'accompagner dans ses affaires, il dénigrait par moment l'enseignement que son précepteur lui donnait. A chaque fois qu'il n'était pas en cours, on retrouvait Intègre près du forgeron du domaine. Cogneur était un vieil homme à la carrure plus qu'impressionnante. C'était un ancien soldat qui avait déjà à l'époque une passion pour la ferronnerie. Il racontait les histoires qu'il avait vécues au petit qui semblait si intéressé.

Ce fut le début réellement de la mésentente entre le fils et le père. Oh bien sûr, il y avait un petit frère de quatre ans son cadet et dont le père était occupé à remplir d'images de vignes, de chiffres et d'anecdotes trépidantes concernant la fabrication et le commerce de vin de pomme (comme si ça pouvait être trépidant...). Ainsi, il se disait que ses deux fils pourraient travailler ensemble et faire perdurer la société et pourquoi pas, devenir les producteurs principaux de vin de pomme en Labour. Ce qui fait qu’Intègre put profiter de quelques années encore de paix. Mais à partir de 13 – 14 ans, les disputes étaient quasi journalières. Pour être tranquille, Intègre partait ramasser les pommes avec les employés. Son temps libre, il le passait avec Cogneur qui lui racontait toujours autant d’histoires.

La mère tentait de faire en sorte qu’ils ne se disputent pas autant mais les deux hommes étaient aussi têtus l’un que l’autre. Ils campaient sur leur position. Intègre avait avoué à son père qu’il ne voulait pas reprendre son travail et qu’il voulait devenir soldat. Son père refusait qu’il parte risquer sa vie pour des histoires qui ne les concernaient en rien. Si au départ, il n’y avait que des mots échangés, peu après vers 15 ans, son père en vint aux mains ! Et les deux hommes se battaient comme s’ils voulaient avoir la même fille dans leur lit ! A 16 ans, Intègre profita d’un voyage de son père pour dire adieu à sa mère. Il lui expliqua qu’il n’en pouvait plus, qu’il devait partir pour le bien de tous. Sa mère pleura à chaudes larmes mais comprenait que c’était la seule solution. Elle ne pouvait plus supporter ses deux premiers hommes se battrent comme s’ils ne se connaissaient plus.

C’est ainsi qu’Intègre partit sur les routes.  Alors qu’il avait 17 ans, sa vie prit un drôle de tournant et s’accéléra. Se battant pour pouvoir subsister, il fit plusieurs petits boulots. Un jour alors qu’il aidait une dame à faire ses courses, trois personnes bousculèrent la vieille sans le moindre respect. Intègre les héla en leur disant qu’ils pouvaient faire attention et s’excuser. Ca ne plut pas beaucoup aux hommes qui étaient des mercenaires. Ils commencèrent à chercher méchamment Intègre jusqu’à ce que celui-ci frappe l’homme qui le cherchait. Les deux autres voulurent intervenirent  mais l’homme touché refusa. Il s’ensuivit une belle baston. Le jeune homme ne pouvait compter que sur sa carrure qui promettait d’être légèrement plus importante que la moyenne. Au final Intègre réussit, non sans mal, à mettre au tapis son adversaire. Les deux autres lui dirent qu’il allait le payer cher et qu’il avait intérêt à surveiller ses arrières. Mais comme quelqu’un derrière Intègre semblait attendre à l’entrée d’une taverne, ils prirent leur pote assommé et s’en allèrent prestement.

Quelques jours plus tard, Intègre tomba à nouveau sur les mêmes gars mais cette fois, ils étaient dix au total. Il se prit une formidable branlée mais se défendit comme un lion. Ca plut au chef qui demanda si ça l’intéressait de faire partie de la bande. Etonné et touché en même temps par la proposition, il accepta. C’est là que commença son douloureux apprentissage. Le chef lui attribua comme mentor celui qu’Intègre avait réussi à battre la première fois qu’ils s’étaient vus. Il apprit donc rapidement (c’était la seule manière de ne pas ramasser de coups). Et l’on vit qu’il avait un certain talent pour certaines armes. Il maniait plutôt bien l’arbalète et les couteaux de lancer, se débrouillait plus que bien avec une épée courte. Petit à petit, il commença à faire vraiment partie de la bande mais ça lui prit quand même trois ans avant que l’on ne le voit vraiment comme un membre à part entière de la compagnie.

C’est ainsi qu’il voyagea d’un côté à l’autre des Six-Duchés lorsque l’on avait besoin des services de mercenaires. Il fit ses preuves et s’améliora dans l’utilisation de ses armes de prédilection. Et au sein de la troupe, il prit du galon.

Alors qu’ils travaillaient pour un noble, d’importance mineure, de Béarns, Intègre, qui devait avoir 27 ans, et la bande attaquèrent un petit campement de bandits. Cela faisait deux mois qu’ils faisaient la loi sans que personne ne puisse réagir. Dans ce campement, il y avait un lanceur de couteau Chalcédien qui toucha Intègre, d’un de ses joujoux, à la jambe. Cet homme était un véritable fumier. Il trempait ses pointes dans du poison à effet assez lent. Sur le coup, on ne sentait pas qu’il y avait du poison, c’est après plusieurs jours qu’il se manifestait. Ce n’était pas un poison qui tuait vite mais un qui prenait son temps. Plusieurs jours plus tard, Intègre se sentit mal, il n’avait plus beaucoup de force. C’est son chef qui remarqua qu’à l’endroit où le couteau avait touché, la peau avait prit une couleur étrange. Avant de s’évanouir, il réussit à donner l’adresse de sa tante qui d’après ce qu’il disait était la seule capable de faire quelque chose.  

Il fut conduit chez elle qui utilisa tout son savoir pour déterminer quel poison cela pouvait-il être. Une fois qu’elle le sut, elle prépara des décoctions et des plâtres pour le soigner. Malheureusement ce n’était pas un poison que l’on pouvait soigner, du moins pas pour le moment, elle fit donc une amulette qui aurait comme pouvoir de ralentir l’effet du poison et qui permettrait ainsi à son neveu de vivre plus longtemps.

Autre détail à savoir sur Intègre, c’est que quand il eut 21 ans, il se maria une première fois. Deux ans plus tard, il eut un enfant, un fils mais malheureusement la mère ne survécut pas à l’accouchement. Il fit une pause dans sa carrière de mercenaire pour pouvoir élever son enfant convenablement et s’installa donc à Forge. Là, il fit rapidement la connaissance d’une demoiselle. Quand l’argent vint à manquer, elle accepta de garder son fils pour permettre à Intègre de partir avec son groupe. Elle devint au fil du temps plus qu’une simple amie. Alors qu’il avait 25 ans, il l’épousa. Content d’avoir reformé une nouvelle famille, il partait le cœur léger en mission pour ramener l’argent nécessaire.

Durant plusieurs années, Intègre était véritablement heureux. De plus en plus de nobles ou de bourgeois faisaient appel à leurs services. Les Rennes Vagabonds, la compagnie de mercenaire qui embauchait Intègre jouissait d’une bonne réputation. Ce qui fait qu’il partait de plus en plus en voyage et qu’il avait un peu moins de temps à consacrer à sa famille. Ca empira lorsque la compagnie fut employée par rien de moins que la Famille Royale. Elle avait besoin de soldats supplémentaires car Chalcède faisait à nouveau parler d’elle. Il revint après une campagne difficile, il venait de perdre son chef qui au fil du temps était devenu un ami. Revenant à Forge pour jouir de la chaleur familiale, quelle ne fut pas sa surprise quand il découvrit que sa femme était au lit avec un autre homme. Il entra dans une colère noire et partit de peur de faire une connerie. Evidemment ça fit le tour du village, Forge n’étant pas bien grand. C’est ainsi qu’Intègre bien malgré lui, apprit en écoutant les chuchotements soi disant discret des gens que sa femme couchait avec la moitié des célibataires du coin. Il ne lui en fallut pas plus pour se plonger encore plus dans le travail.

A la mort de son chef et ami, Intègre devint le nouveau patron de la bande. Heureusement, la Famille Royale les employait régulièrement vu le bon boulot contre Chalcède. D’ailleurs le Roi incorpora l’unité d’Intègre à sa cavalerie légère d’élite ! Les « Rennes Vagabonds » furent rebaptisé le « Renne Blanc ». Ainsi elle devenait l’une des cinq unités avec l’« Orignal Blanc », le « Chevreuil Blanc », le « Daguet Blanc » et le « Caribou Blanc » à composer la compagnie du « Cerf Blanc » qui était l’unité d’élite de cavalerie légère des Loinvoyants.

Le fait d’apprendre que sa femme était une femme plus que volage ne l’aida pas à combattre le poison qui était dans son corps. Néanmoins, il arriva à s’en sortir, rendant visite à son fils quand il le pouvait. Le divorce n’existant pas à l’époque, sa femme continua de vivre sous son toit mais il n’y dormit plus très souvent. De plus, Intègre rechignait à tuer celle qui avait fini par être une mère pour son fils de huit ans. C’était le seul rôle qu’elle semblait remplir à la perfection, celui de mère de substitution.

Un peu plus tard, les attaques des Pirates Rouges commencèrent. Apprennant que Forge en était une cible, Intègre demanda la permission d’aller avec sa compagnie sur place pour aider les villageois. Ce qu’il y trouva le dégouta profondément. Il trouva dans les ruines de sa maison, le corps de sa femme. Elle était morte sans doute d’avoir résisté à ses agresseurs. Mais de son fils ? Aucune trace. Des jours entiers l’unité d’Intègre fouilla les environs et trouvèrent des forgisés. Ils ne comprirent pas ce qui était arrivé aux habitants mais comprirent vite qu’ils devaient les tuer s’ils voulaient s’en sortir vivant. Revenant vers Castelcerf, le « Renne Blanc » passa par Forge. C’est là, près d’une taverne qu’Intègre tomba sur une bande de forgisés qui avaient réussi à passer les mailles de ses filets. Chargeant, il s’arrêta bien vite quand il vit dans la bande son propre fils de 9 ans. Il savait ce que ça voulait dire, il voyait ce petit être qui ne semblait plus avoir conscience de qui se trouvait en face de lui. Seul lui importait de manger et de trouver ce qu’il lui fallait pour avoir chaud. Voyant le petit bout le charger comme si c’était un inconnu, Intègre abattit son fils de deux carreaux de son arbalète double. Il était encore sur son cheval, il descendit. Il pleurait à chaudes larmes lorsqu’il regarda le corps inerte de son fils et qu’il retira ses carreaux. Il le prit dans ses bras et le transporta jusqu’à la plage. Là, avec ses mains, il creusa un trou pour pouvoir l’ensevelir. Quelques uns de ses hommes l’aidèrent dans sa tâche. Toujours en pleurant, il regarda son fils avant de remettre tout le sable qu’il avait bougé.

Lorsqu’il rentra à Castelcerf, Intègre n’était plus le même homme. Son histoire fit le tour et les gens commencèrent à y voir un signe de malédiction. Il perd sa première femme en couche, épouse une deuxième qui le trompe et finit par mourir et découvre son fils qui est un forgisé. Cette peur panique gagne peu à peu la noblesse qui fait pression sur le roi pour voir cette unité hors des murs du château. Ce dernier n’a d’autres choix que d’accepter et ordonne à Intègre et au « Renne Blanc » de partir de Castelcerf et de camper là où on voudra bien qu’il campe. C’est ainsi que depuis l’attaque de Forge, Intègre et son unité parcoure les Six-Duchés et établissent leur campement à l’écart des habitations.




Derrière l'écran !

Pseudo : Dieu ?
Comment avez-vous découvert le forum ? J'ai une personne très bien renseignée qui m'a indiqué la voie !
Un avis, des questions ? Mon avis est que ce forum est une perle du Net !
Multicomptes : DC de Courage Hardod
Partant pour un défi rp ? Approche Leyonel, tu ne me fais pas peur !






Dernière édition par Intègre Lydus le Jeu 20 Déc - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Lun 17 Déc - 19:36

Silence Hodd

de Castelcerf

de Castelcerf
avatar

En savoir plus

Super Admin à la rescousse ! :superman:
J'ai supprimé l'autre fiche, je m'attaque de suite au bug des images. Oui j'avoue, je venais juste poster pour être preum's et ne pas me faire voler mon arc-en-ciel, ahah !

Re-bienveenue ! :rainbow:
J'ai pas encore lu le bric-à-brac, mais j'aime déjà ce perso. Labour et les jaunes commencent enfin à être représentés, c'est cool :3 Merci pour les compliments sur le forum aussi, ça fait toujours plaisir de savoir que vous aimez et que vous êtes assez inspirés pour jouer d'autres personnages. ^^



Merci Liberté ! :tymievigueur:
Merci mon filleul luth(eur) :coeur::
 
Et merci Viviane pour le vava ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessixduches.forumactif.com
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Lun 17 Déc - 19:44

Invité
Invité
avatar

En savoir plus


Tu es l'administratrice la plus rapide du Net ! A mon avis, Lucky Lucke t'inspière ma chère :colgate:

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Lun 17 Déc - 20:04

Silence Hodd

de Castelcerf

de Castelcerf
avatar

En savoir plus

Lucky Luke peut aller se rhabiller Cool

Pauvre Intègre ! Il en a bavé... j'ai eu de la peine pour son fiston. J'adore l'histoire des unités de cavalerie d'élite des Loinvoyant **
Citation :
Oh bien sûr, il y avait un petit frère de quatre ans son cadet et dont le père était occupé à remplir d'images de vignes, de chiffres et d'anecdotes trépidantes concernant la fabrication et le commerce de vin de pomme (comme si ça pouvait être trépidant...).
J'ai ris bêtement xD
Seul détail, c'est Forge sans 's'. Smile Sinon c'est tout bon, te voici validé ! Pour le rang, je ferais probablement quelque chose de personnalisé si je trouve uneimage sympa pour l'unité de cavalerie. En attendant, tu es "Lieutenant de Cerf", j'espère que ça te convient. x)
Bon jeu ! :rainbow:




Merci Liberté ! :tymievigueur:
Merci mon filleul luth(eur) :coeur::
 
Et merci Viviane pour le vava ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessixduches.forumactif.com
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Lun 17 Déc - 20:26

Invité
Invité
avatar

En savoir plus


En effet, il a eu une vie assez mouvementée ! Il n'est pas épargné le petit ! :muaha:

Déjà validé ? Ne serait-ce pas la validation la plus rapide du forum ? :dance:

Je vais rectifier pour Forge ! Merci pour tout !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Mer 19 Déc - 21:08

Silence Hodd

de Castelcerf

de Castelcerf
avatar

En savoir plus

Des fois je suis plus rapide que l'éclair, et... des fois pas :facepalm: *court valider les autres*

Intègre Lydus a écrit:
Je vais rectifier pour Forge ! Merci pour tout !
Pas de problème, je disais surtout ça pour que tu fasses attention en rp, mais tu n'avais pas besoin d'éditer toute la fiche. Smile



Merci Liberté ! :tymievigueur:
Merci mon filleul luth(eur) :coeur::
 
Et merci Viviane pour le vava ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessixduches.forumactif.com
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Sam 2 Fév - 15:24

Leyonel

Maître du Jeu

Maître du Jeu
avatar

En savoir plus

Bonjour ! Silence a été tellement rapide à la validation, que j'ai oublié de passer te souhaiter la re-bienvenue ! En tout cas, j'ai eu le temps de lire ta fiche depuis, voici donc le défi que je te propose :

Raconter un souvenir d'enfance en rapport avec son frère.


Oui, j'ai vu le prédéfini, et je l'aime bien. :colgate: La longueur, le lieu et la temporalité sont libres, et le défi n'a pas d'impact sur le reste. C'est-à-dire que tu peux raconter ce qui te chante, même si ça n'a rien à voir avec la suite de ton histoire. Tu peux également faire intervenir autant de PNJs que tu le souhaites. La seule contrainte est qu'il doit y avoir un dialogue entre Intègre et Habile.
Si le sujet ne t'inspire pas, préviens-moi et je t'en donnerai un autre. Bonne chance ! :bouletman:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   Jeu 21 Fév - 17:43

Invité
Invité
avatar

En savoir plus

! Défi RP !




C’était une journée ensoleillée comme il y en avait régulièrement en Labour durant l’été ! Il faisait chaud, le soleil était haut dans le ciel à distribuer généreusement ses rayons et sa chaleur à la terre. La récolte promettait d’être exceptionnelle cette année ! Il fallait encore un peu de pluie et les pommiers donneraient de biens belles pommes ! Intègre était allongé dans l’herbe à regarder les trop rares nuages qui passaient dans le ciel. L’astre solaire ne pouvait jouer à cache cache, ne serait-ce que quelque seconde, pour laisser à la peau des hommes, travaillant à l’extérieur, un temps de répit pour ne point souffrir de sa morsure brûlante. Le jeune homme de 15 ans avait trouvé un relatif coin d’ombre à l’aide des branches majestueuses d’un vieux pommier. Par moment, les feuilles bougeaient sous l’effet de la faible brise venue des montagnes. C’était rafraîchissant mais pas suffisant pour oublier la chaleur accablante. Le maître de maison avait donné des ordres stricts à ses employés, ils devaient absolument s’hydrater correctement toutes les heures et s’humidifier la tête et le cou. De plus, ils devaient tous porter un chapeau de paille.

« Alors tu rêvasses fiston ? »

Intègre se releva en se mettant sur ses coudes pour regarder qui venait de lui parler, c’était Monsieur Grine, l’un des plus vieux employés de son père, qui transportait de quoi vérifier si les pommes, de l’arbre sous lequel Intègre s’était réfugié, pouvaient être cueillies ou non. Le jeune homme aimait bien ce vieux bonhomme, il était toujours gentil et racontait pleins d’histoires. Il était estimé par tous sur la propriété.

« En quelque sorte M’sieur Grine… »

Le vieil homme continuait son travail comme si le fils du patron n’était pas là mais ça ne l’empêchait pas de parler en même temps.

« Foutue chaleur ! Heureusement qu’il va bientôt pleuvoir. »

Intègre parut légèrement étonné des propos du vieil homme mais ne le montra pas. Monsieur Grine avait un sixième sens en ce qui concernait la météo. Comme s’il était dans les secrets des Dieux. Il savait toujours quand est-ce qu’il allait faire bon ou pas.

« Comment le savez-vous M’sieur Grine ? »

Le vieil homme rigola quelques instants et répondit :

« Tu ne voudrais quand même pas que je te dévoile mon petit secret, hein ? C’est la seule raison pour laquelle ton père me garde encore à son service. »

Intègre doutait que ça soit vrai mais le vieux Grine était quelqu’un qui aimait bien se plaindre et dire à qui voulait l’entendre qu’il n’était plus bon pour le travail manuel et que c’était uniquement pour sa capacité à deviner quand il allait pleuvoir qu’il restait au service des Lydus. Ce qui était tout à fait faux mais comme il était l’ancien et qu’il était apprécié de tous, les gens rentraient dans son jeu.

« Tu t’es disputé encore avec ton père n’est-ce pas ? »

Autre particularité du vieux Grine, c’est que peut de chose lui échappait ! Disons qu’il y avait des choses plus faciles à deviner que d’autres. Surtout quand une énième fois, le père et le fils s’étaient affrontés près de la basse-cour. Mais il était loin le temps où Intègre était le seul à recevoir des coups. Maintenant, il arrivait mieux à esquiver et à donner. Il recevait beaucoup moins qu’avant contrairement à son père. Heureusement, les fréquentes disputes entre les deux hommes restaient à l’intérieur de la propriété. Rien ne circulait à l’extérieur, ça aurait été de mauvais aloi pour la vente des produits Lydus.

« Oui M’sieur… »

Il était inutile de mentir, Intègre évitait peut-être mieux les coups qu’avant, ce n’était pas pour autant qu’il n’en recevait plus. Son œil en était une preuve…

« C’est bien triste mon garçon… Oui, c’est bien triste… »

Préférant ne pas en entendre davantage, Intègre se leva, salua le vieil homme et partit rechercher un autre coin pour s’isoler. Il préférait être seul pour réfléchir. De plus en plus, une petite idée germait dans sa tête mais elle lui faisait peur. Cette idée, s’il l’a mettait à exécution, lui demanderait de tout quitter, de tout abandonner… D’abandonner sa mère… D’abandonner son frère… D’abandonner son foyer… Il n’y pensait que quand il était seul et par moment, cette idée lui allait si loin qu’il en pleurait. Il se demandait jusqu’à quand il supporterait les rapports conflictuels qu’il avait avec son père. Pourquoi fallait-il que tout soit si compliqué ? Ne pouvait-il pas ravoir une franche camaraderie avec son géniteur ? Comme celle qu’il avait quand il était petit ? Si bien sûr… Mais pour cela, il fallait accepter de rentrer dans un moule qui ne correspondait pas du tout à ce qu’était Intègre… Était-il capable de faire ça ? Était-il capable de renier ce qu’il sentait au plus profond de lui-même pour seulement revoir un simple sourire sur le visage de son père quand il se fixait l’un l’autre ? Au plus profond de lui-même, Intègre sentait qu’un petit enfant le voulait… Mais il était bien enterré, il était presqu’un homme et cet homme n’avait pas l’intention de capituler !

Le jeune homme de 15 ans marchait sans vraiment regarder où il allait. Il suivait ses pieds. Un petit bruit ressemblant à un rire le fit sortir de ses pensées. C’était le rire de son petit frère. Habile ne devait pas être très loin. Suivant la source des bruits, Intègre tomba sur son petit frère accompagné d’autres enfants de l’exploitation. Des enfants d’ouvriers !

« Allez Rob… Tu dois payer, tu as perdu ! »

« C’est de la triche ton jeu Habile ! Tu triches ! Je ne te paierai pas ! »

Habile eut un petit sourire narquois et répondit :

« Il n’y a aucune triche dans mon jeu, je n’en peux rien si tu n’as pas été foutu de trouver la petite boule qui se cachait… »

Le petit Rob était un enfant de 9 ans assez frêle d’apparence mais il était courageux et ne montrait jamais qu’il avait peur même des plus grands que lui.

« Je suis certains que ta boule n’est dans aucun gobelet ! »

Le petit Rob s’avança pour renverser de sa main les gobelets posés sur une petite table en bois mais l’un des deux grand accompagnant Habile dans ses déplacements lui attrapa la main. C’est qu’Habile avait beau avoir 11 ans, il était toujours flanqué des deux même personnes. Les jumeaux Charbon et Ebène, deux garçons de 13 ans très costauds pour leur âge ! Ils pouvaient rivaliser avec des jeunes de deux voir trois ans leurs aînés. Allez savoir pourquoi ils étaient toujours derrière Habile… Sans doute les embobinaient-ils avec son charabia et quelques pièces qu’il piquait aux enfants des ouvriers.

« Lâche-le Ebène… Lâche la main de Rob ! »

Toutes les têtes se tournèrent vers Intègre. Il y avait une chose que le jeune homme ne supportait pas, c’est qu’un jeune plus grand et plus costaud se serve de ses forces pour terroriser un plus jeune. Le gars s’exécuta, la dernière fois qu’il n’avait pas voulu faire ce qu’Intègre lui avait demandé, il s’en était retourné chez lui avec un beau coquart à l’œil.

« Rob, tu paies ce que tu dois à mon frère et tu te tires maintenant ! »

« Mais Intègre, je suis sûr qu’il n’y a rien dans ces gobelets ! »

« J’y peux rien si tu es assez bête pour encore jouer à ce jeu alors que tu te fais plumer à chaque fois ! Maintenant rentre chez toi parce que la prochaine c’est pas seulement en ayant perdu des sous que tu rentreras mais c’est en ayant gagné des bleus ! »

Le petit Rob ne demanda pas son reste, paya et s’en alla comme les deux trois jeunes qui étaient venus avec lui. Habile en fut légèrement contrarié. Il allait gagner moins d’argent que prévu aujourd’hui…

« Tu me fais perdre de l’argent de poche Intègre ! Comment comptes-tu me rembourser mon manque à gagner ? »

Intègre s’avança jusqu’à la table et leva tour à tour les trois gobelets. Le petit Rob avait raison, il n’y avait aucune boule. Habile montra la main qu’il cachait depuis le début sous sa table et la boule manquante était entre son pouce et son index. Il affichait également un sourire goguenard.

« Alors… Réponds à ma question… »

« Tu escomptes que je te rembourse ton manque à gagner ? Il n’en est pas question ! Sois déjà content que je ne raconte pas à notre père ce que tu fais subir aux enfants de ses employés. Tôt ou tard, il y en a un qui parlera et ce jours là, je ne préfère pas être là pour voir ce qu’il va se passer. »

Habile se releva, il arrivait à hauteur du sternum de son grand frère. Il affichait une telle confiance en lui que s’en était agaçant.

« Tu t’en fais trop, Charbon et Ebène sont là pour veiller sur moi. Ils n’oseront rien me faire. Pas vrai les gars ? »

Des petits rires narquois répondirent à la question d’Habile. Ainsi, il avait réussi à s’arroger la protection de ces deux jeunes sans cervelle.

« On dirait que ce n’est pas moi qui ait le plus besoin de protection ici… Tu t’es encore donné en spectacle tout à l’heure. »

Voyant qu’il avait peut-être été trop loin dans ses paroles, Habile ajouta :

« Fin.. Heu.. Il faut dire que notre père n’y est pas étranger… »

Habile était peut-être jeune mais il était diablement intelligent pour son âge. Il voyait quand son frère en avait gros sur le cœur et quand il était disposé à parler avant même qu’Intègre ne le sache lui-même. Il se tourna vers les deux gros bras et dit :

« Vous pouvez y aller les gars. Je n’ai plus besoin de vous pour l’instant. »

Comme un seul homme, les deux jeunes s’éclipsèrent. Cela surprit quelque peu Intègre, il fallait le reconnaître. Comment deux masses musculaires comme eux pouvaient obéir à une croquette de 11 ans. Intègre décida de s’asseoir sur une balle de foin et son petit frère vint le rejoindre.

« Ca va grand frère ? »

Voilà qui était plaisant avec Habile… Quand il y avait des gens autour de lui, il se devait de montrer qu’il était détaché de tout et jouer au grand alors que quand il n’y avait qu’eux deux, quelque part, Habile jouait simplement son rôle, celui d’un petit garçon de 11 ans. A la seule différence qu’il était redoutablement intelligent. Malgré tout ce que le petit pouvait faire comme magouille, ça n’empêchait pas le grand d’aimer son frère.

« Ca va, ça va… »

Et le silence s’installa entre deux durant quelques minutes. Ca aussi c’était bien. Ils pouvaient rester côte à côte assis sans parler pendant plusieurs minutes en prenant plaisir à la simple présence de l’autre à ses côtés. Intègre fut le premier à rompre cette quiétude.

« Tu sais, je pense de plus à plus à m’enfuir. J’en ai marre de ces querelles avec notre père. Je vois que ça fait du mal à maman, je vois que ça te fais du mal. Et j’en ai plus qu’assez de cette guerre entre lui et moi. Ca serait beaucoup mieux si seulement je n’étais plus là. Il n’aurait plus de raisons de crier, la paix reviendrait à la maison. Vous seriez sans doute mieux sans moi. »

Habile avait du mal à comprendre pourquoi son frère disait ça mais il comprenait la souffrance qu’il ressentait. Il savait également que leur mère pleurait en cachette plus souvent qu’à l’ordinaire quand son mari et son aîné se battaient. Il en avait mal pour elle mais il ne savait pas quoi faire. Alors il ne faisait rien. Par moment, il se disait que ça serait mieux aussi si Intègre n’était plus à la maison mais l’instant d’après, il s’en voulait d’avoir pensé ça parce que son frère avait toujours été gentil avec lui. Même s’ils avaient des comportements totalement différents, il y avait une forte affection entre les deux jeunes hommes.

« Papa m’a dit que si je continuais à me montrer si concentré pendant nos leçons, il m’emmènerait avec lui au prochain marché de Turlac pour mes 12 ans. D’après lui, c’est là que se forge les alliances et les contrats. Il dit que j’y apprendrais beaucoup de chose. »

Intègre ne réagit pas aux paroles de son frère.. Habile ajouta :

« Promet-moi de ne pas céder à ton idée folle avant mon retour. Promet d’y réfléchir encore sérieusement et que si jamais ça ne va pas mieux, tu partirais mais après. Que je puisse encore te parler. »

Intègre regarda son petit frère et de son bras le prit pour qu’il vienne poser sa tête sur son épaule. Il lui murmura :

« Je te le promets… »

C’était sans savoir que quelques mois plus tard, Intègre étant au bord de la crise de nerf oublia la promesse qu’il avait faite un peu hâtivement à un enfant de 11 ans. Il partit de la maison après avoir dit au revoir à sa mère alors que son petit frère, venant d’avoir 12 ans, se rendait à son premier marché de Turlac. Il était tout content et loin de se douter que son frère avait pu oublier la promesse qu’il lui avait faite. Il ne pensait qu’à une chose le jeune Habile, rentrer pour pouvoir raconter à sa mère et à son frère ce qu’il avait vu.

Quelle ne fut pas sa déception lorsque trois jours plus tard il rentra à la demeure familiale et qu’il trouva sa mère en pleurs devant l’âtre. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu’il apprit que son frère s’était enfui de la maison depuis deux jours et que depuis sa mère pleurait la perte d’un fils.


Ce jour là, quelque chose changea au plus profond d’Habile…


Et ce quelque chose n’était rien de bon…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intègre Lydus   

Contenu sponsorisé



En savoir plus

Revenir en haut Aller en bas
 
Intègre Lydus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xerian Mhord, l'intègre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Six-Duchés :: Bienvenue dans les Duchés :: Le Chant des Bardes :: Par le Sang de mes Ancêtres :: Fiches en pause-
Sauter vers: