AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Humble Lobreth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 15:23

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Humble Lobreth




Identité

Nom : Humble Lobreth
Âge : 26 ans
Ville/région : D'un petit village au bord de la côte de Rippon
Classe sociale : roturier (ou bas peuple comme le dirait certains)
Profession : Ménestrel

Stats

Distribuez 50 points de départ en suivant les instructions ici.
Magie : 0
Force : 6
Précision : 6
Endurance : 6
Intelligence : 10
Perception : 10
Charisme : 12



Le Royaume et vous...

Êtes-vous originaire des Six-Duchés ? oui
Ah ? D’où venez-vous exactement ? un petit village sur la côte de Rippon
Êtes vous sensible à la politique des Loinvoyant ? oui
Peut-être ne vous intéressez-vous pas à ces choses-là, mais quel Duché a votre préférence ? Bearns
Que pensez-vous de nos voisins ? les voisins des Six-Duchés, donc les Montagnards et les Chalcédiens. Les Montagnards sont des gens très sympathiques et ouvert, bien qu'ils considère les personnes qui ont un hadicaps avec un certain dégout. Je suis sans avis sur les Chalcédiens.
Vous considéreriez-vous comme un grand fan de la famille royale ? oui
Pourquoi ? La famille Royal est une source d'inspiration infini pour un ménestrel. De part ses actes et ses déclarations.
Au fait, vous avez un titre ? non



Physique

Yeux : marron clair
Cheveux : brun clair
Silhouette : fine, 65kg, 1m75, il a une démarche souple et rapide de l'homme qui a l'habitude de marcher.
Habitudes vestimentaires : Vêtement simple de voyage
Autre ?  détail marquant, cicatrice, tatouages, … Aucun détail marquant sauf un petit boitillement sur le coté droit. Le fait est surtout visible, plutôt audible, quand il marche sur un plancher de bois ou une quelconque surface plane et dur.



Caractère

« Mes amis disent que je suis… » Joyeux et imaginatif
« Mes ennemis me trouvent… » imprévisible et fou
« La première impression qu’on a de moi, c’est… » "je ne suis pas dangereux"
« En société, je suis... » a l'écoute de tout le monde et discutant avec tout le monde.
« En privé, je suis… » plus discret et reflechit avec mes amis.
« Ma plus grande peur, c’est… » avoir mauvaise réputation et perdre mon gaigne pain.
« Ce que je déteste… » les personnes violentes
« Ce que j’aime… » les gens courtois et respectueux des artistes itinérants.
« Si j'avais un rêve... ? » Poursuivre ma course avec beaucoup de fait a conter et raconter.



La magie et vous...

Ne répondez aux questions en italique que si vous êtes directement concernés (par l’art ou le vif) !
… ça fait deux ? absoluement
Êtes-vous sensible à l’Art ? non
Et le Vif ? non
Que pensez-vous des fidèles du prince Pie ? Ce sont des gens qui n'agissent que par interet personnel ou de vengence et qui ne mérite aps l'intérêt d'un menestrel.
Et des membres du Lignage ? Difficile a dire. Rencontrer des membres du Lingnage est aussi difficile que de survivre a la forgisation. Mais en rencontrer un serait très intéressant.
Que pensez-vous des autres formes de magie ? Pas grand chose. Les Sorcières des Haies sont des gens sympatiques et courtois dans l'ensemble. Je ne connais pas les détails et cela ne m'interresse pas.
Avez-vous des magiciens, des artiseurs ou des vifiers dans votre entourage ? Plus maintenant.
Pratiquez-vous une autre forme de magie ? non sauf s'il on considère le pouvoir des mots comme une magie bien entendu



Le bric-à-brac

Né sur les cotes de Rippon, Humble vivait avec ses parents, sa sœur jumelle et son frère. Cette famille vivait heureuse dans le petit village qu'ils habitaient en bordure de mer. Chacun se rendaient utile a tout le monde, autant par la force des bras que par le pouvoir des chants. Tout le monde appréciait le duo que formait Humble et sa sœur. Les deux ne se quittaient jamais et, a chaque tâches qu'ils effectuaient, ils chantaient quelques paroles. Allant d'une petite chansonnette à la chanson de geste d'un héros d'avant, les jeunes comme les vieux les écoutaient. Ils n'étaient jamais fier de leur travail et assuraient a qui veut l'entendre que le chant était a la portée de n'importe qui. Mais le malheur n'est jamais loin. Et le malheur se présenta sous la forme d'un navire rouge...

Les pirates arrivèrent et s'en suivit un carnage innommable... et de l'inévitable forgisation des prisonniers. Pendant l'attaque, Humble réussit a se caché avec sa sœur mais les pirates ne laissèrent rien au hasard et débusquèrent la petite fille et le garçon. Celui-ci, d'un coup bien placé réussit a se libérer et a s'en fuir. Quelques heures plus tard, il revient et ne put que constater les dégâts. Son père et son frère morts. Sa mère disparut et, comble de l'horreur, sa sœur forgisée. Il ne put supporter cette vision et quitta définitivement sa cote natal.

Errant sur les routes et chemins, il rencontra un ménestrel itinérant. Celui-ci le pris en pitié et le pris sous son aile. Les jours passèrent et vient un soir ou, montant le bivouac, le ménestrel entendit un petit chant s'élevait d'un buisson. Il s'approcha et se rendit compte que c'était le garçon qu'il avait recueilli. Il décida de le prendre comme apprenti et le forma au métier de ménestrel. Les années passèrent et Humble devint au fil du temps, un ménestrel. Il subvint bientôt a ses propres besoin ainsi qu'a ceux de son maître. Un soir, alors qu'ils devisaient, ils se firent attaqués par un forgisé. Le ménestrel se défendit comme il pouvait et Humble fut blessé a la jambe pendant la bagarre. Après cet épisode, les deux décidèrent de s'exercer un peu au maniement du bâton et poursuivirent leur route.

Mais le temps rattrape tout le monde et il emporta le maitre dans la tombe, laissant Humble seul et capable de survire. Il poursuivit la route de son mentor et continua de parcourir les routes. Allant de fief en fief, de duché en duché, il poussa un peu son périple jusqu’au bords des montagnes, chantant et jouant de son luth pour survivre.




Derrière l'écran !

Pseudo : Dioxyd (P.S: on m'a deja fait 100 fois la blague du CO², soyez un peu inventif)
Comment avez-vous découvert le forum ? En farfouillant dans un petit coin de la toile.
Un avis, des questions ? Le système des XP a l'air complexe mais cela ne me fait pas peur.
Multicomptes : aucun
Partant pour un défi rp ? pourquoi pas. ca me fera une histoire a raconter en plus.






Dernière édition par Humble Lobreth le Dim 2 Nov - 18:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 16:00

Invité
Invité
avatar

En savoir plus

Salut, de Carbone. Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 18:10

Invité
Invité
avatar

En savoir plus

Sois le bienvenu Humble ! :rainbow: 

Un ménestrel, voilà qui est intéressant ! Les artistes fleurissent par ici !

Bon courage pour terminer ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 19:07

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Merci a vous.

Au passage, le bric à brac est rempli.

Cordialement,

Humble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 20:18

Invité
Invité
avatar

En savoir plus


Héhé, bienvenue gentil ménestrel ! Ne t'en fais donc pas pour les xp, si j'ai compris tout le monde est capable de comprendre ^^.

Comme le dit la rouquine ci-dessus, celle avec les pare-chocs étincelants, bienvenue sur nos duchés préférés et bon rp.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 20:20

Invité
Invité
avatar

En savoir plus

Bienvenue parmi nous, d'Azoth !
Un ménestrel, en effet, ça fait toujours plaisir. :3
Avec un peu de chances, on va pouvoir en avoir un par duché, organiser des batailles de bardes ainsi que des concourt de gestes et autres épopées épiques !
J'en salive d'avance. =]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 26 Juil - 21:00

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Vigilant Breven a écrit:
Avec un peu de chances, on va pouvoir en avoir un par duché, organiser des batailles de bardes ainsi que des concourt de gestes et autres épopées épiques !

Ca promet d'être épique en effet. Je suis itinérant mais tout peut changer. Et je vois que Vertige fait dans la finesse et l'élégant ^^ Tu aurait pu simplement dire que "J'ajoute mes paroles de bienvenue a ceux de la dame aux cheveux de feu et au grand balcon"... on est ménestrel ou on l'est pas ^^

Merci pour votre accueil ça fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Sam 27 Juil - 19:25

Silence Hodd

de Castelcerf

de Castelcerf
avatar

En savoir plus

Bonjour et bienvenue parmi nous ! :rainbow: 

Un ménestrel c'est bien, on n'a pas assez d'artistes !

Citation :
« Mes amis disent que je suis… » Joyeux
« Mes ennemis me trouvent… » imprévisible.
Pourrais-tu rajouter quelques qualités et défauts par ici ? ^^

Citation :
Rencontrer des membres du Lingnage est aussi difficile que de survivre a la forgisation
XDD dur.

Petit problème pour les Pirates Rouges, il faut savoir qu'ils n'ont commencé à attaquer les duchés qu'au printemps passé, et uniquement du côté de Cerf et Rippon. Il y a donc un souci de temporalité et de lieu.
Béarns est beaucoup trop éloigné pour eux (le duc se vante d'ailleurs en disant qu'il y fait trop froid pour les Outriliens ^^'). Même maintenant, les attaques proviennent de l'est. À toi de voir si Béarns est très important pour toi ou si tu peux changer pour un autre duché. Surtout que c'est dans le nord, y'a peu de voyageurs, alors niveau chansons et autre ils seraient peu inspirés au bout d'un moment. (xD) Concernant la temporalité, ça ne peut pas s'être passé des années plus tôt malheureusement :/ Si ça ne te convient pas, tu peux toujours remplacer les Pirates Rouges par de simples pirates, mais là encore il faudra faire attention au duché car ils viennent du sud.

À part ce qui a été cité au-dessus, il faudra que tu te trouves un avatar. Tu peux lorgner du côté de la galerie ou demander de l'aide si tu n'as pas d'idées. Ceci fait la validation ne saura tarder. Smile

Bon courage pour les modifications et n'hésites pas si tu as des questions ! o/



Merci Liberté ! :tymievigueur:
Merci mon filleul luth(eur) :coeur::
 
Et merci Viviane pour le vava ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessixduches.forumactif.com
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Sam 27 Juil - 19:50

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Honnêtement, je préfère Bearns a Rippon mais je peut changer cela ne pose pas de problème (c'est surtout moins casse tête a changer Wink). et je rajouterai quelques détails sur les qualités / défauts.

Merci pour ton accueil et ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Sam 27 Juil - 20:03

Silence Hodd

de Castelcerf

de Castelcerf
avatar

En savoir plus

Oui, moi aussi je préfère Béarns mais ne le dites pas à Courage /SORT
Pas de problème, fais comme ça t'arrange le mieux et préviens-nous quand tu auras fini. Smile



Merci Liberté ! :tymievigueur:
Merci mon filleul luth(eur) :coeur::
 
Et merci Viviane pour le vava ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessixduches.forumactif.com
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Sam 27 Juil - 20:13

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Fini

j'ai oublié de dire que je suis fan de L'Assassin Royal alors je suis un peu calé sur le sujet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Sam 27 Juil - 20:22

Silence Hodd

de Castelcerf

de Castelcerf
avatar

En savoir plus

C'est parfait, merci d'avoir apporté les modifications !
Et contente de voir un fan de l'AR :fan: 

Je valide ! Courage passera te donner un défi rp, en attendant tu peux d'ores et déjà commencer à jouer sur le forum. Amuse-toi bien !



Merci Liberté ! :tymievigueur:
Merci mon filleul luth(eur) :coeur::
 
Et merci Viviane pour le vava ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessixduches.forumactif.com
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Sam 27 Juil - 20:27

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Merci Silence ainsi qu'a tout ceux qui m'ont accueillit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Dim 28 Juil - 0:58

Invité
Invité
avatar

En savoir plus

Bienvenue coupain artiste !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Dim 28 Juil - 2:41

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

Merci consœur artiste. bien que nos domaines ne soient pas les mêmes, ils ne sont pas incompatible.

Au plaisir de te rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Lun 29 Juil - 14:11

Courage Hardod

Noble de Rippon
Baron de Forbaie

Noble de RipponBaron de Forbaie
avatar

En savoir plus

Bienvenue sur le forum !


Tu préfères Béarns à Rippon hein ? Et bien, tu ne viens pas de te faire un ami toi... Et Silence, tu me déçois beaucoup ! Moi qui me bat corps et âme pour que tu sois reconnue comme Déesse de ce forum !


Pour ton défi rp, j'ai pensé à :


De voyage en voyage, tu as eu l'opportunité de voir beaucoup de choses et d'en chanter beaucoup d'autres. Tu es désormais le ménestrel préféré du Roi. Comment as-tu réussi cette ascension fulgurante ?

La longueur, le lieu et la temporalité sont libres, et le défi n'a pas d'impact sur le reste. C'est-à-dire que tu peux raconter ce qui te chante, même si ça n'a rien à voir avec la suite de ton histoire. Tu peux également faire intervenir autant de PNJs que tu le souhaites.

Si le sujet ne t'inspire pas, préviens-moi et je t'en donnerai un autre. Bonne chance ! :naruto:






***



***



***

& &

Spoiler:
 


Dernière édition par Courage Hardod le Lun 30 Sep - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 2 Aoû - 22:10

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

De fil en aiguille, j'ai tenté plusieurs scénario avec plusieurs situation mais je n'arrive a rien que je juge satisfaisant. Je souhaiterai un autre défi s'il te plait. (car celui là est vraiment pas évident a mettre en place et je me casse les dents dessus)

Merci

Amicalement,

Humble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Ven 27 Sep - 21:08

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

toc toc, je up le sujet pour avoir un autre défi si possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Lun 30 Sep - 19:06

Courage Hardod

Noble de Rippon
Baron de Forbaie

Noble de RipponBaron de Forbaie
avatar

En savoir plus

Autre défi rp proposé dans mon précédent message !






***



***



***

& &

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Dim 2 Nov - 18:57

Humble Lobreth

Ménestrel

Ménestrel
avatar

En savoir plus

De voyage en voyage, tu as eu l'opportunité de voir beaucoup de choses et d'en chanter beaucoup d'autres. Tu es désormais le ménestrel préféré du Roi. Comment as-tu réussi cette ascension fulgurante ?


Bourg de Castelcerf – Une auberge près de la route du château - Aujourd’hui

Je regardais les hommes autour de moi. Ils attendaient tous une réponse. Celui qui était debout devant moi se fit plus menaçant encore. Son haleine chargée en alcool et ses pupilles dilatées ne laissaient pas de place au doute. Le cercle se resserrait autour de moi, assis sur ma chaise. La situation était critique et, même si j’avais déjà connu pire. Sauf que je n’étais pas seul à l’époque. Les hommes brandissaient leurs mains, leurs poings, leurs tabouret pour certains. Je n’étais pas rassuré. Et j’avais peur. Une main s’approcha dangereusement… puis une voix forte et puissante, gronda :

-Vous le touchez, ça va aller mal pour vous.

Tous, moi y compris, se retournèrent pour voir un homme, en tenue de soldat et arborant le blason de Cerf, se tenir dans l’encadrement de la porte. On pouvait rapidement voir, derrière lui, d’autres soldats. Une patrouille. De l’aide ? Je l’espérais. Le groupe autour de moi se desserra et, d’un bloc, se mit entre moi et les soldats.

-Et pourquoi qu’ca irai mal pour nous ?
-Peut être parce que tu va abimer le ménestrel préféré du Roi et qu’il ne serait pas très content de voir qu’on lui a brisé doigts de la main.
-Ca l’favoris ?
-Il semblerait bien. A moins que tu ne sois trop con pour comprendre ce que je viens de te dire.

L’homme s’approcha du soldat, l’air menaçant. L’autre avait l’air détendu et calme. Ils se toisèrent pendant quelques instants. Et tout se passa très vite. L’homme sortit une dague et se jeta sur le soldat. Celui-ci esquiva le coup, attrapa le bras armé de l’homme et, d’une torsion, lui fit lâcher son arme. Celle-ci se planta dans le sol dans un bruit mat. L’homme hurla de plus belle quand un craquement se fit entendre. Le soldat le lâcha et l’homme tomba au sol en tenant son bras avec son autre main. Le soldat sourit, pointa du doigt deux hommes et leur lança:

-Vous deux. Si l’envie lui reprend de frapper des ménestrels ou d’autres gens, retenez-le ou alors ce sera la prison. Allez filez je ne veux plus vous voir traîner ici.

Les deux hommes ramassèrent le troisième et s’enfuirent par la porte. Le reste du groupe suivit rapidement derrière les trois larrons. Le soldat passa la porte et donna quelques ordres. La patrouille repartit et le soldat me rejoignit à la table. Il s’assit avec un sourire et me regarda, l’air vraiment amusé. Il n’y avait que les soldats pour s’amuser d’une bagarre rapide. Il se mit à rire et me lança joyeusement :

-Tu t’es encore fait des amis on dirait.
-Que veut-tu certain n’aime pas les ménestrels un peu trop expressifs. Et manifestement, je suis trop expressif.
-Faudra vraiment que tu m’explique comment t’as fait pour devenir le ménestrel préféré du Roi.

Je le regardais et eu un petit sourire. Je ne savais pas trop moi-même comment j’en étais arrivé là. Je crois que c’était surtout un grand coup de hasard et de chance. J’avais toujours eu de la chance pour les choses inattendue. Et quelle chose ce jour là.

* * * * * * * * * *

Bourg de Castelcerf - Quelques mois plutôt.

Le village était grand. Il ressemblait plus à une bourgade d’ailleurs. Une grosse bourgade même. Quoi de plus normal pour le bourg qui doit être la capitale des Six Duchés. La ville au pied du château du Roi. Je regardais le dit château et soupirai. Je n’y avais mis les pieds qu’une fois ou deux. Ses grandes pierres noires, ses tours s’élevant hautes dans le ciel. Non se château ne ressemblait en rien aux palais de l’intérieur. Un vrai château conçu pour la guerre et pour tenir un siège que pour décorer le paysage. Et pourtant, il y avait quelque chose de beau, de sauvage et de brutal. Je ne peux pas dire que j’appréciais Castelcerf, mais le lieu ne me révulsait pas non plus. Je n’arrivai pas à comprendre pourquoi la famille royale était toujours dans ses lieux. Cela me dépassait. J’étais plutôt du genre à voyager, voir du paysage, apprendre un peu par-ci et un peu par là, à chanter pour vivre et surtout à vivre pour chanter. Un sourire apparut sur mes lèvres et je me dirigeai vers l’auberge, qui se trouvait près de la route qui menait au château.

J’ouvris la porte et entrais dans la salle. Sombre, sale et malodorante, malgré les fenêtres ouvertes.  Les brises du soir entraient par celle-ci mais les odeurs, fermement installées, ne semblait pas vouloir quitter se repère de buveur, de fumeur et, manifestement, de fille de joie. Je m’installais à une table près d’une fenêtre, pour observer le jour déclinant de tous ses feux sur un ciel bleu. Cela donnait l’impression que le château sortait des flammes. Une serveuse s’approcha et je lui commandais un repas et de quoi boire. Je pouvais continuer d’observer le paysage dehors, même si le fort occupait la majeure partie de la vue. Toujours là, toujours haut, toujours menaçant. Mon repas arriva rapidement et je me mis à taper tranquillement dedans. La soirée s’annonçait plutôt bien. Je prendrais une chambre ici et repartirais sans doute demain. Tournant la tête vers l’intérieur, je vis plusieurs visages se détourner rapidement. Continuant de regarder, j’aperçus plusieurs personnes me lancer des regards furtifs.


-Y’as un problème ?

Personne ne me répondit. Enfin pas de suite. Un homme se leva et marcha jusqu’à ma table. Tirant une chaise, il s’assit et me dit :

-Vous n’êtes pas au banquet ?
-Quel banquet ?
-Bah c’lui du Roi tiens.
-Content pour lui.
-Vou’v en foutez hein
-Chanter pour le roi, mouai pourquoi pas.
-Y’aura aussi les ducs. L’as invité tout l’monde.
-Et c’est quand ?
-D’main soir. J’pensais, vous êtes ménestrel, ça peut ptête vous intéresser.

J’étais surpris. Je regardais ce bonhomme que se tenait en face de moi. Je sortais de plusieurs jours paisibles de voyages. Et voila qu’il me parlait de banquet, des ducs et du Roi.

-Ouai je verrais
-Bonne soirée m’sieur

Je haussais les épaules et regardais à nouveaux par la fenêtre. Le soleil s’était couché et la nuit débutait. L’homme se leva et me laissa seul. Je pensais au banquet du roi. Je n’y étais pas convié mais je pouvais quand même aller y jeter un œil. Et puis je pourrais peut être le voir le roi et lui demander ce qu’il comptait faire pour les pirates rouges. Le problème était important et me tenait à cœur. Peut être m’écoutera t-il ? Je finis par me lever de ma chaise, pris une chambre et quittais la salle pour aller me coucher.

Le soleil vint me frapper en plein visage. J’ouvris péniblement les yeux et me retrouvait devant une jolie jeune fille. Elle avait l’air de sourire. Et moi j’avais l’air idiot. J’étais allongé sur le lit et, de mes vêtements, il ne restait que mon pantalon et mes bottes de voyages. Je ne me rappelais pas avoir enlevé ni ma chemise ni ma veste. Je voyais le tas d’affaires dans le coin de la pièce, derrière la jeune fille. Il avait l’air de tout y avoir. La jeune fille souriait toujours et recula quand je me m’assis sur le lit.

-Tu as bien dormi on dirait.

Elle me tutoyait et je la fixais, l’air nerveux et quelque peu ennuyé. Elle rit et continua de sourire.

-Non il ne s’est rien passé cette nuit.
-On se connait ?
-Moi je te connais, ménestrel. Tu es déjà venu dans cette auberge pour chanter et tu as fait un malheur.

Surprise, j’étais déjà venu ici. C’était fort possible mais je ne m’en souvenais pas. Et pourtant il n’y avait pas beaucoup d’auberge digne de ce nom dans les Six Duchés. Mais celle-ci en faisait incontestablement partie. Elle était propre et calme pour une auberge. Les gens avaient l’air de ne pas vouloir chercher la bagarre. Je me demandais bien pourquoi.

-Et qu’est ce que tu veux ?

Elle s’approcha doucement, langoureusement de moi et posa ses deux mains sur mes épaules. Elle avait des cheveux longs, fins et noirs. Des beaux yeux marron et un joli sourire aguicheur.

-Il est encore tôt. J'aimerais que tu me fasses chanter, gentil ménestrel.
-Ah ? Fut tout ce que je réussi à répondre.

Elle posa un doux baiser sur mes lèvres et le contact se fit. Je l’embrassais encore et encore et… qu’est ce que j’étais en train de faire ? Elle avait peut être un mari ou un fiancé. Je l’arrêtais en pleine course et la repoussais doucement. Je lui fis un petit sourire et la fit s’asseoir sur le lit. Me levant j’enfilais rapidement mes vêtements, prit mes affaires et me tournais vers une jeune fille qui braqua sur moi un regard plein de trouble et de doute. Personne ne devait jamais la repousser. Je lui plantais un baiser sur le front et partit en quatrième vitesse.

Sortant de la baraque, je respirai l’air frais du matin. J’étais face au château de Cerf. Face au château du roi. Haussant les épaules, je partis en direction du bourg. Je comptais bien me promener un peu avant ce soir. Et puis avec un peu de chance je pourrai tomber sur une bonne rencontre ? Ou avoir des infos intéressantes pour ce soir ? Flânant ici et là, la journée passa doucement. Quelques ménestrels chantant ou s’entrainant sans doute pour ce soir, des jongleurs, des cracheurs de feu. Bref tout un tas de saltimbanque. Je finis par monter directement au château. Toute cette agitation au bourg commençait à m’énerver. Le château serait peut être plus calme. Malheureusement je me trompais. La grande salle était en effervescence. Les serviteurs allaient et venaient, montaient des tables ici, posaient des chaises là. C’était un foutoir monstre et je finis par sortir d’ici aussi.

La brise fraiche du début de l’hiver me fouetta le visage. Je levais la tête vers le ciel et laissait le contact du vent me rafraichir. Avec ses pierres noirs et ses hautes tours, le lieu semblait sombre et peu amical de l’extérieur et très oppressant de l’intérieur. Pourtant la brise fraiche qui venait de la mer permettait au gens du château de respirer un peu. Les nuages gris obscurcissaient encore un peu plus le tableau et pourtant je n’arrivais pas à trouver cela triste. C’était d’ailleurs le contraire. Ils me rassuraient un peu et me confortait dans l’idée de n’être que de passage ici. Ah Castelcerf. La grande et sombre Castelcerf. Un sourire apparut sur mes lèvres et je me dirigeai vers les jardins.

Le vent se fit un peu plus  capricieux et moi je poursuivais ma lente route vers ce qui semblait être un banc de pierre. Ma jambe boiteuse et ennuyeuse me rappela la nécessité de ne pas trop pousser sur elle. Avec un grognement de satisfaction je m’assis sur la pierre froide, la jambe tendu devant moi, et, curieusement, le vent diminua en intensité. Je posais mon bâton, mon sac de voyage et mon luth a coté de moi. Les mains posées sur mes jambes, je fermais les yeux et respirait un grand coup. L’air du large. L’air pur. Le bruit du vent caressant les plantes, les pavillons et drapeaux claquant… et le bruit de pas qui se rapprochaient de moi. Il était léger. Surement une femme ou peut être un enfant. Les pas s’arrêtèrent et j’entendis des paroles.


-Arrêtez ça voulez vous. Que voulez vous qu’il m’arrive dans le château de mon roi ?

Cette voix était douce et calme. J’avais la curieuse impression déjà l’avoir entendue quelque part.

-Enfin Majesté, vous ne le connaissez pas, il peut être dangereux.

Mes yeux s’ouvrirent d’un coup et je vis la reine, debout près de moi, avec une de ses suivantes. Elle était vêtue d’une robe bleue de cerf, d’un manteau dont le poids n’avait d’égal que son prix et d’une paire de gant blanc. Je me levais et m’inclinai devant elle. Je gardais les yeux baissé. D’un signe de la main elle me fit relever.

-Pardon Majesté je ne savais pas que…
-Vous n’avez pas à vous excuser, me coupa t-elle, vous preniez l’air sans doute ?
-En effet, Majesté. Toute cette agitation dans la grande salle ne me met pas à l’aise.
-Comme je vous comprends. Cela vous dérangerai t-il que je m’assoie a vos coté ?

Pour toute réponse, je décalai mes affaires et laissais la place que j’avais occupée précédemment. Elle renvoya sa suivante, nous laissant seuls tout les deux. Lui indiquant la place, elle s’y assit et me mit a coté d’elle, laissant quand même une petite distance. Elle me fit un sourire et me dit :

-la place est un peu chaude. J’imagine que vous étiez la avant ? Et j’imagine également que vous êtes un ménestrel qui joue du luth ?
-Vous avez doublement raison Majesté.
-Serait-il exagéré de vous demander de me jouer quelque chose, messire ?
-Humble Lobreth, pour vous servir. Cela serait un plaisir pour moi de jouer pour la plus grande Dame du Royaume.

Prenant mon instrument, je l’installais contre moi et commençais à pincer les cordes. Les yeux fermés, les mains dansaient sur l’instrument, calé au creux de mon bras.  La musique se fit plus vive, plus intense et m’emporta bientôt dans un monde de calme et de tranquillité. Puis, sachant la fin arrivée, je rouvris les yeux et m’aperçu qu’elle me regardait, surprise et heureuse. Je lui souris timidement et rangeais mon instrument. Posant un bras sur le mien, elle me dit :

-Serez-vous là ce soir ?
-Hélas, Majesté je crains de devoir répondre par la négative.
-Oh. Puis je vous demander pourquoi ?
-Le Roi, les ducs, les nobles. Trop de monde pour moi. Ca fait beaucoup de personne à ne pas froisser en même temps.
-Vous froissez les gens Monsieur Lobreth ?
-Et bien…

Il me fallut un petit moment avant de me rendre compte qu’elle se moquait de moi. Je lui souris toujours timidement et lui lança :

-Vous n’êtes pas distante. Enfin je veux dire, par rapport à ce qu’on dit je vous trouve différente.
-Et qu’est ce qu’on dit, monsieur Lobreth ?
-Que… je ne sais pas si je dois vous le dire.
- Dois-je vous rappeler à qui vous vous adressez ?
-Non bien sur mais il y a une différence entre vouloir savoir la vérité et la supporter quand on la sait.
-Exact. De toute façon je sais déjà ce qu’on dit de moi, vous n’avez rien à craindre. Et puis vous chantez bien.
-Merci Majesté.
-Et c’est pour ça que vous allez venir ce soir.
-Heu… c’est un ordre ?
-Disons une invitation. J’aimerais beaucoup que vous vous présentiez devant le Roi.
-Bon si vous insistez. Je me présenterais ce soir.
-Merci. Je dois vous laisser on m’attend ailleurs.

Je me levais en même temps qu’elle et lui fit une petite révérence.

-Au plaisir de vous entendre à nouveau chanter, ménestrel.
-Au plaisir de vous parler, Majesté.

Elle partit en direction de sa suivante. Je me rassis sur le banc et écoutais le vent qui soufflais. J’entendis des bribes de discussion mais n’y prêtais pas attention. Je venais d’accepter de me jeter dans la fausse au serpent ce soir et si je ne faisais pas attention, je pourrai m’y laisser mordre. Ou pire. Les ducs étaient aussi susceptibles les uns que les autres. Pour ce soir, je devrais repenser mon carnet de chanson. Les critiques sur les ducs et les duchés ça ne va pas le faire. La journée passa et je restais assis sur mon banc, regardant les gens circuler par ci par là. Le soir tomba bientôt et les invités du Roi arrivèrent. Curieusement ils arrivèrent tous en même temps. Les ducs et les duchesses. Leurs mômes et leurs servants. Cela faisait encore du monde en plus. Ils entrèrent dans le château et s’installèrent sans doute. J’attendis encore quelques temps puis vis une troupe d’artistes rentrer dans le château. Je me levais et me dirigeais vers l’entrée en les suivant.

Le banquet durait encore et encore. Les ménestrels, les jongleurs et autres artistes amusaient la galerie. Je restais dans le fond de la grande salle en observant les nobles qui riaient, discutaient ou se disputaient. C’était amusant et assez terrifiant. Mon regard flottant ici et là je croisais celui de la reine. Elle me fit signe de venir et je traversais la grand salle en plein milieu. Je crois que ce fut l’erreur de la soirée. J’attirais sur moi tout les regards et notamment celui du roi. De plus, le silence qui venait de s’imposer laissait parfaitement entendre mon boitillement à toute l’assemblée. Arrivant devant la table de celui-ci, je m’inclinais devant lui et la famille royale. La reine chuchota un mot au roi et celui-ci prit la parole.


-Etes-vous le ménestrel des jardins ?
-Oui Majesté
-C’est donc vous que ma reine a entendu et as invité.

Et voila maintenant tout le monde savait que c’était sur invitation personnel de la reine que j’étais ici. Je me demandais si je devais lui dire que c’était plus ou moins un ordre qu’elle m’avait donné et que je voulais aussi lui faire plaisir ?

-Non ne dites rien, votre chant suffira.

Je le regardais, les yeux ronds. Ah oui, l’Art. Il pouvait permettre de lire les pensées en surface et je m’étais tellement concentré sur cette question qu’il avait pu la voir. Il avait pu voir l’autre question aussi a propos des pirates mais cela, il se garda bien de le dire. Je posais mes affaires au pied de la table, même au pied du roi. Certains poussèrent des petits cris, effarés par tant d’indiscipline. Haussant les épaules, je pris mon instrument et me tournait vers le roi.

-Une envie particulière Majesté ?
-Je te laisse le choix Humble, surprend nous, surprend moi.

J’eu un petit sourire et le regardais. Il savait ça mais pas le reste. Une chanson me vint soudain a l’esprit et, exécutant une petite révérence, je m’éloignais et me mit à jouer. Les notes se firent hésitantes. Elles avaient du mal à percer le vide de la grande salle. Je respirais doucement et pinça un peu plus fort les cordes. La musique se fit plus forte. Plus douce. Plus profonde. Plus triste. Je revins face au roi et fermais les yeux. Ma tête se balançait doucement d’avant en arrière. Mon corps le suivit le rythme tout aussi doucement. Mon esprit se laissa emporter. Je n’étais que musique. Triste. Lancinante. Douloureuse. Les paroles sortirent difficilement de ma bouche. Je ne voulais plus chanter cette chanson mais il était trop tard. J’étais déjà parti.

Au delà de la verte plaine,
S’étend un territoire sombre,
Sur lequel vivent âme en peine,
Squelettes, spectres et ombres.

Des hommes courageux,
Tentent de le traverser.
C’est un voyage dangereux,
Où il ne faut s’attarder.

Moi-même j’y suis allé,
Et j’ai faillit y rester,
Dans ce pays maudit.

C’est une chose à vivre,
Que de survivre,
Là où beaucoup on périt.


J’arrêtais de chanter. La musique se prolongea doucement, lentement, douloureusement. Elle imprégna l’atmosphère, les murs, les gens. Je continuais à jouer calmement. Mon balancement s’accentua, le rythme s’accéléra. Envoutant, rapidement, furieusement. La musique évolua vite, laissant les hommes et les femmes, les nobles et les serviteurs, les petits et les grands, m’accompagner dans ma transe musicale. Mes doigts poursuivirent leur inlassable travail. La toile de musique qui entourait les gens et la salle se fit plus pressante. Certains commencèrent à taper dans leurs mains pour accompagner le rythme. D’autres le firent avec leurs chopes. Leurs couverts. Leurs bottes. Cela me fit sortir un peu de mon univers et la musique ralentit. Elle se fit plus hésitante, plus oscillante. J’y mis fin rapidement avec un arrière gout de déception. Je poussais un soupir et rouvris les yeux. La reine était heureuse. Ça se voyait dans son regard même si elle essayait de ne pas le montrer. Je fis le tour de la salle. Les autres ménestrels me regardaient avec un mélange de haine et d’incompréhension. Les nobles semblaient contents, surpris et un peu perdu pour certains. Enfin c’étaient des nobles quoi. Le Roi fut plus dur à décrire. Son visage était impassible mais ses yeux semblaient pétiller de contentement. Puis il tapa dans ses mains. Une fois. Deux fois. Le reste de la salle fit de même et je mis un moment avant de me rendre compte que c’était pour moi qu’ils applaudissaient. Le tonnerre cessa rapidement et le calme revint. Avec un petit sourire gêné, je repris mes affaires et m’apprêtais à repartir.

-Ou allez-vous ? me dit la Reine.
-Je dois repartir, Majesté.
-Restez ce soir encore. Jouez nous autre chose.
-Je… je ne puis ce soir encore. Désolé.
-Oh et bien veuillez prendre ses quelques pièces d’or.

Elle sortit quelques pièces et me les tendit. Je m’approchais d’elle et lui sourit timidement. Je pris sa main et la refermais doucement sur l’or. Elle me lança un regard plein d’incompréhension.

-Je n’ai pas besoin d’or pour vivre mais seulement de ma musique. Et puis, qui serais-je pour oser faire payer la Reine des Six Duchés ?
-Un homme dans le besoin ?
-Peut être mais ce n’est pas le cas. Au revoir Ma Reine.
-Mais vous…
-Laissez le partir, trancha le roi, nous avons tous nos routes à suivre et nos obstacles à surmonter. Vous portez bien votre nom Humble Lobreth de Rippon.

Il avait lancé cette dernière phrase en me regardant droit dans les yeux et cela me fit grimacer. Je lançais un regard de biais vers le duc de Rippon mais celui-ci ne sembla pas avoir remarqué cette précision du Roi. Je lui répondis :

-Je ne suis plus de Rippon. Je ne suis plus que moi-même, perdu avec mes démons, mes peurs et mes voyages.
-Quels démons ? Les petits bandits de chemins ? Les hommes rirent et commencèrent à se moquer de moi. Et c’est de naissance ce boitillement ? Ils rirent de plus belle.
-Forgisé. Je laissais tomber ce mot qui coupa nette leur rire. La colère commença à gronder en moi et je poursuivis en marchant lentement sur l’homme qui avait commencé. Grâce à eux, j’ai ce boitillement. Grâce à eux, j’ai perdu mon mentor. Grâce à eux j’ai perdu mon village. Grâce à eux j’ai perdue ma famille.

Je venais de hurler cette dernière phrase à la face de l’homme. Un silence de plomb s’ensuivit et je quittai la salle. Je marchais droit devant moi, bousculant les personnes qui ne s’écartaient pas assez vite. Certains commencèrent à râler puis se ravisaient devant ma colère flagrante. Arrivant à la porte, je l’ouvris à la volée et sortis du château. Le vent me fouetta les sens et les cheveux dans tout les sens. Je restais plusieurs minutes, debout devant la porte, qui s’était refermée, à respirer l’air froid et pur. J’entendis la porte s’ouvrir. Des bruits de pas rapide et de mailles secouées se firent entendre. J’ouvris les yeux et vis le roi a coté de moi. J’en fus surpris d’autant que les bruits de pas rapide étaient ceux de sa garde qui se déployait dans la cour et derrière nous. Le roi avança et me fit signe de le suivre. Nous marchions depuis quelques minutes quand il prit la parole :

-Vous n’auriez pas du vous énervez comme cela tout a l’heure cela donne une mauvaise image de vous.
-Je me moque bien de l’image que je peux donner aux nobles, ce n’est pas eux qui vont me nourrir… enfin sans vouloir vous offenser Majesté.
-Il n’y a pas de mal, me dit-il avec un sourire. Je suis désolé pour votre famille.
-C’est trop tard. Il n’y a plus rien à faire pour elle. Mais pour les autres ? Allez-vous faire quelque chose ?
-Je fais déjà quelque chose. J’utilise l’Art pour tromper les navires.
-Cela ne suffit pas. Ca ne suffira jamais. Je ne mets pas en doutes vos actes mais vous ne pouvez pas arrêter 3 navires en même temps. Ils sont trop nombreux.
-Je verrais cela, me dit-il froidement.

Je comprenais que la discussion était terminée. Nous continuions quelques pas encore quand la Reine arriva avec quelques dames de compagnie. Le roi soupira et me jeta un regard qui semblait me demander de l’aide. Il avait l’air fatigué quand on y faisait un peu attention. Je lui fis un sourire rassurant et m’inclinais lorsque la reine arriva à notre hauteur. Elle sourit au roi qui lui répondit avec un sourire fatigué.

-Vous ne vous êtes pas fait des amis là bas Humble.
-Personne n’est parfait, ma Dame.
-Non en effet,  me répondit-elle en riant. Vous n’êtes pourtant pas comme les autres ménestrels. Et j’aime cela.
-Merci ma Dame.
-Mon roi, pourriez vous me faire une faveur ?
-Bien sur, dites-moi.
-Je souhaiterais que vous choisissiez Humble comme ménestrel préféré. Ses chants son beau et son caractère est différents des autres. Il est plus sensible.
-Je m’en doutais. Après vous avoir entendu chanter tout à l’heure, je savais déjà qui j’allais choisir. Néanmoins, s’il ne garde pas ses conseils stratégiques pour lui, cela risque de ne pas durer.
-Je verrais ce que je peux faire Majesté.
-Bien alors qu’il en soit ainsi.

Le roi salua la reine puis repartit. Je le regardais partir et me tournais vers la reine. Elle avait l’air content d’elle. Et moi je me sentais un peu piégé. Devenir le ménestrel préféré du roi pouvait me donner un peu plus d’importance mais je ne la souhaitais pas. Pas plus que je ne la jugé mérité. Je venais juste de chater devant le roi et les nobles les plus importants du pays mais je ne la jugée pas méritée. Qu’est ce que je pouvais me sentir idiot des fois. Les dames de compagnies rirent ensemble et cela me ramena à la réalité. Je voyais la reine qui me dévisageait d’un air amusée. Jetant un œil vers les dames de compagnies, je me rendis compte quelle riaient de moi. Levant un sourcil interrogateur et préparant une question acerbe, je m’avançais doucement vers elles. Mais la reine, devinant mes intentions, me pris par le bras et me fis changer de trajectoire pour aller en direction des jardins.

-Ne vous formalisez pas, vous aviez l’air un peu perdu tout à l’heure. Et puis, elles font ce qu’elles font de mieux, juger et critiques les autres. Des fois j’aimerais qu’elle arrête de me suivre.
-Mais ce sont vos dames de compagnies, Majesté.
-Non se sont des nobles qui se prennent pour mes dames de compagnies. Elle s’assura qu’elle n’était pas entendue puis poursuivis. En vérité, je leur fait croire qu’elles le sont pour que les rumeurs ne s’aggravent pas.
-Les rumeurs ?
-Vous savez bien celle qui dit que le roi ne couche pas dans le même lit que le mien ou que je vois en cachette un autre homme. Enfin les idioties habituelles.
-Je vois. J’ai entendu parler de ses rumeurs, mais je n’y prête guère attention car elles sont ce qu’elles sont, de simples rumeurs.
-Vous êtes bien le seul à ne pas y faire attention on dirait. Donc du coup elles m’accompagnent quand je sors ou quand je rencontre quelqu’un. En fait, elles m’accompagnent tout le temps au point que cela en devient lassant.
-Vous devriez peut être en changer alors. Peut être le fait d’en changer fera réfléchir les autres et qu’elles chercheront à être moins ennuyeuses.

La reine me regarda, interloquée, puis elle se mit à réfléchir. J’imaginais qu’elle y pensait sérieusement. Cela pouvait lui changer la vie. La rendre un peu plus captivante ne lui ferais pas de mal. Du moins je l’espérais. Elle me quitta, le sourire aux lèvres et fit signe aux dames de la suivre. Je secouais la tête et partit en direction de la sortie. Quelle journée de fou. J’ai peut être bien fait de venir finalement.

* * * * * * * * * *

Bourg de Castelcerf – Une auberge près de la route du château - Aujourd’hui

Je regardais le soldat en face de moi et vidais d’un trait le reste de ma chope. Il n’avait rien dit pendant mon récit et cela me parut quelque peu étrange. Remarque, pas si étrange que cela. C’était un soldat après tout. Il était payé pour obéir aux ordres et ne pas discuter. Alors que moi, j’étais payé pour chanter, parler, écouter, discuter. Enfin on ne me paye pas vraiment mais cela était quasiment identique. Il me jeta un regard fatigué et amusé.

-Donc si j’ai bien compris ton histoire, tu es devenu le préféré du roi à cause de la reine ?
-Oui et non. Il faut croire que le roi m’avait déjà choisit avant que la reine ne le lui demande.
-Ouai enfin le résultat est le même au final. Tu es le ménestrel préféré du roi. Tu va le voir quand même ?
-A chaque fois que je reviens à Bourg de Castelcerf, je fais un passage au château.
-T’aurais du faire espion, tu lui aurais mieux servit.
-Bah être ménestrel n’est pas mal non plus. Et puis je n’ai pas de rapport à faire tout le temps.
-Pas faux. Et t’as prévu quoi ce soir ?
-Rien. Sauf si tu as quelque chose en tête.
-C’est possible.

Il fit un sourire malicieux et but une grande gorgée de bière. Je l’aimais bien ce soldat Nous discutions souvent, passions du temps, des soirées ensemble quand j’étais dans le coin. Il se rapprochait le plus de ce que je pouvais appeler un ami. Ce qui était le plus curieux dans notre relation fut le fait que je ne connaissais pas son nom. Mais j’avais l’impression de le connaitre lui. De l’avoir déjà vu. Je plongeais mon regard dans le siens. Ce regard, je l’avais déjà vu. Mais il ne pouvait pas être lui. Il était au château. Le soldat tint mon regard et sourit de plus belle. Il ne pouvait être que lui.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   Mar 11 Nov - 17:44

Courage Hardod

Noble de Rippon
Baron de Forbaie

Noble de RipponBaron de Forbaie
avatar

En savoir plus

Tout d'abord, je tiens à te remercier de t'être prêté au jeu du défi rp ! Tout le monde n'accepte pas.

Pas d’inquiétude pour le retard, il n'y a pas de délais pour rendre son défi (même si certains oublient de le faire ^^). Quelle touchante histoire... Et tu refuses de coucher avec une femme qui a envie de toi :OO: Mon dieu, va falloir que tu passes du temps avec Courage toi Razz

Les points sont répartis comme suit :

2 de participation
1 d'orthographe => de bêtes fautes facilement évitables !
2 pour le style
2 pour le contenu
2 pour la longueur

Ce qui te fait 9 points à aller réclamer au bon endroit !

:pompom: Félicitations et encore bravo :pompom:






***



***



***

& &

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Humble Lobreth   

Contenu sponsorisé



En savoir plus

Revenir en haut Aller en bas
 
Humble Lobreth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Humble Lobreth
» Je suis ton humble serviteur [Pv Sun Star]
» Jonatan Camille de Roblès ❧ Votre humble serviteur.
» always stay humble and kind ♥ miss Shai
» [Pays du Thé] - [Menue Tâche] - Nées pour le Spectacle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Six-Duchés :: Bienvenue dans les Duchés :: Le Chant des Bardes :: Par le Sang de mes Ancêtres :: Fiches validées :: Roturiers-
Sauter vers: