AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Jeu 28 Mai - 21:48

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

Subtile de Vaune-Romanay
Identité
✥ Âge :  23 ans
✥ Origine : Duché de Bauge  
✥ Classe sociale : Noble
✥ Profession : Héritière (Pourquoi travailler ahahaha.)
✥ Actuellement : A Bauge près de Gué de Négoce
STATS
Distribuez 50 points de départ en suivant les instructions ici.
MAGIE : 0 ✥ FORCE : 4 (CF : syndrome d'Ehlers-Danlos, voir journal intime) ✥ PRÉCISION : 4 (rebelote) ✥ ENDURANCE : 6 ✥ INTELLIGENCE : 14  ✥ PERCEPTION : 10 ✥ CHARISME : 12

Le Royaume et vous...
✥ Êtes-vous originaire des Six-Duchés ? Bien sûr
✥ Ah ? D’où venez-vous exactement ? Bauge

✥ Êtes vous sensible à la politique des Loinvoyant ? Bien entendu. Il est absolument essentiel de faire attention à ce genre de choses lorsqu'on s'intéresse à la Politique avec un grand P.

✥ Peut-être ne vous intéressez-vous pas à ces choses-là, mais quel Duché a votre préférence ? Je chéris beaucoup mon duché d'origine, celui de Bauge. Pour le duc en revanche, c'est autre chose....

✥ Que pensez-vous de nos voisins ?
Les États Chalcèdre : Je ne supporte pas l'esclavage et surtout la façon dont ils traitent leurs femmes. J'ai la plus grande antipathie pour ces gens.
La Montagne : Bien qu'ils me semblent parfois un peu rustre, nos relations commerciales avec eux sont florissantes. Il ne m'est pas coutumier de cracher sur des gens qui contribuent à la richesse et donc au rayonnement de ma famille.
Les Outrïliens : Comme tout le monde je hais les Pirates rouges et par extension leur peuple d'origine. Malgré tout, le peu d'information qui nous viennent des îles me laisse dubitative, je serais curieuse de rencontrer des habitants « normaux ». Après tout, il est probable que toute leur population ne soit pas pirate, tout comme nous ne sommes pas tous soldat.

✥ Vous considéreriez-vous comme un grand fan de la famille royale ? Pourquoi ? Je ne porte aucun jugement appréciatif ou dépréciatif envers la famille royale. Ils ont cependant l'avantage d'être royal : impossible des les ignorer si l'on a de l'ambition. Il faudrait que je rencontre les membres de cette famille pour me faire une opinion plus prononcée. Quoi qu'il en soit, officiellement j'affiche une attitude neutre à leur égard. Il est dangereux de se les mettre à dos, tout comme il est dangereux de contrarié le Duc Exigeant qui ne les aime pas.

✥ Votre avis vis-à-vis de la situation politique actuelle ? Nous vivons dans une époque troublée... Mon avis n'est pas très original à ce sujet : les pirates rouges sont une plaie mais je me dis qu'ils peuvent toujours servir... Rien de tel qu'un grand méchant loup pour unir des nations, et faire des actions héroïques n'est-ce pas ? Quand aux forgisation, je trouve cette pratique particulièrement abominable... Pouvoir être dénué de tout ce qui fait de nous un être humain c'est vraiment atroce... A dire vrai, je crois que je préfère ne pas trop penser à tout ça... Il faut dire qu'à Bauge on est un peu loin de tout ça...

✥ Au fait, vous avez un titre ? Oui, je suis noble. Mon père est le seigneur du fief Vaune-Romanay, non loin de la Vin et comme je suis fille unique j'en suis l'héritière légitime. Si tant est que ma famille plus éloignée n'est pas des vues sur mon titre...


La magie et vous...

… ça fait deux ? En effet !
✥ Êtes-vous sensible à l’Art ou au Vif ? Non
✥ Pratiquez-vous une autre forme de magie ? Non plus

✥ Avez-vous une opinion sur l'Art ? L'Art est un art qui peut s'avérer très utile, et qui est très noble. Pourtant, je ne peux pas m'empêcher d'être perplexe face à certaines pratiques... La manipulation des esprits, par exemple, est quelque chose qui me taraude. Sans doute parce qu'étant moi même manipulatrice j'ai un peu peur que quelqu'un puisse s'y facilement m'imposer ce qu'il veut ?  C'est un peu puéril de dire ça, mais se servir de l'Art à ce genre de fin c'est trop facile, c'est de la triche. Après, je ne peux m'empêcher de songer à toutes les possibilités que cela ouvre... Et à côté de ça, d'autres formes de l'Art sont absolument essentielles ! La communication, le soin... Je ne pense pas que l'on pourrait s'en passer.

✥ Que pensez-vous des fidèles du prince Pie ? Ils ont des arguments intéressants. Le Vif est une magie ignoble qui peut transformer les hommes en la sommes de leur plus bas instincts... A ce qu'on dit, beaucoup de vifiers ne sont que des bêtes... Toutefois, cette magie existe et elle ne semble pas vouloir s'éteindre... je pense donc que, plutôt que de la réprimer, elle devrait être plus étroitement surveillée mais ce n'est qu'un point de vue. Malgré tout, je ne porte pas les fidèles dans mon cœur : ils n'agissent pas de la bonne façon. Ils devraient se montrer plus courtois s'ils veulent prouver au monde que le Vif ne mérite pas ce traitement... Là, leurs actions ternissent encore la réputation de cette magie... En outre, je ne peux pas tolérer les exactions. La violence est la solution des simples d'esprits.

✥ Et des membres du Lignage ? Le quoi ?

✥ Que pensez-vous des autres formes de magie ? Elles peuvent s'avérer bien pratiques selon les circonstances...  Je n'y ai jamais fait appel directement et la magie n'est pas mon domaine de prédilection donc je ne peux pas en dire plus.

✥ Avez-vous des magiciens, des artiseurs ou des vifiers dans votre entourage ? Non, j'ai déjà rencontré des artiseurs en me rendant à Beaucôteaux, mais à ce que je sache personne dans ma famille n'est doté de magie.



Journal intime

Ma mère m'a toujours dit : « chacun se bat avec ses propres armes ». Au fil du temps, cette devise est devenue mon credo, le guide de mon existence. Chaque fois que je vacille je me raccroche à ces mots pour garder la tête haute. Mes armes, je les ai trouvées il y a longtemps. Ce sont les phrases, le savoir. La connaissance est la clef des manigances, et au fils du temps j'ai aiguisé ma technique. J'écoute, je mémorise, je fais attention à tout ce qui m'entoure... Une lettre envoyée au bon moment à la bonne personne peut faire beaucoup plus de dégâts qu'une épée...

Beaucoup me plaignent, surtout à cause de mon étrange maladie mais je ne m'estime pas malheureuse. Tous ces gens, ils ne voient en moi que la partie que je veux bien montrer. Je me suis forgé un masque de poupée en porcelaine qui me sied, mais en réalité il est loin de me définir. Les apparences sont aussi essentielles que trompeuses, je m'étonne que si peu de gens le réalisent. C'est pour ça que je n'ai pas réellement d'amie. Si je bavarde volontiers avec beaucoup d'autre demoiselles, elles ne me connaissent pas vraiment.  Mon air angélique fait partie du jeu. Il endort la méfiance des gens et me permet d'avoir plus d'emprise sur eux. Tout simplement parce que j'inspire la confiance et que je parais tout à fait inoffensive.

Cette surface doucereuse est aussi ce qui fait mon charme. J'attise les instincts protecteurs des hommes à défaut d'attiser leur désirs. Même si maintenant que j'ai trouvé mes armes, je n'éprouve plus vraiment de jalousie à ce sujet, j'ai toujours admiré ma mère pour ça. Elle, elle est vraiment belle, désirable, même si les années ont quelque peu émoussé son charisme. Je comprends que beaucoup d'hommes n'aient pas pu lui résister, à commencer par mon père. Moi je n'ai malheureusement pas vraiment hérité de cette faculté, enfin j'ai quand même eu ses cheveux, c'est toujours ça de pris. J'ai bien trop d'orgueil et de confiance en moi pour me dire que je suis vraiment laide. Ce n'est pas vrai, j'ai des formes tout à fait respectables et un visage plutôt joli mais ma peau est problématique. Même si les gens ont tendance à être fascinés par sa douceur, elle me fait trop facilement ressembler à un dalmatien. Et puis, à la lumière du jour, si je ne la poudre pas un peu, elle est trop translucide, on devine mes veines et ce n'est pas beau. Bref, disons simplement que j'ai assez de lucidité pour savoir que la séduction ne sera jamais mon arme.

Mon père est un homme aimant et gentil même si des fois je le trouve un peu simplet. Disons que c'est un imbécile heureux. Cela dit, ce n'est pas plus mal comme ça, ainsi ma mère peut diriger comme elle le souhaite et lui est simplement heureux d'avoir sa famille. Je trouve ça très sain comme relation au final, les rôles sont juste inversés.

En tout cas, je n'ai pas à me plaindre de ma famille, elle a toujours pris bien soin de moi, je n'ai jamais manqué de rien. Ni d'affection, ni d'argent. Et j'ai beaucoup de chance d'être fille unique. Non seulement je suis assurée d'avoir la succession mais en plus j'ai toujours été au centre de l'attention. Un peu trop parfois... A cause de ma fragilité, mon père a tendance à me surprotéger et c'est vrai que je sors peu. Mais je m'en accommode facilement. Quand je me prends à rêver de liberté, je me rappelle qu'une simple chute un peu trop violente pourrait me tuer et mes envies de balade en forêt disparaissent comme par enchantement.

C'est vrai que ma maladie à toujours été un poids dans mon existence. Elle ne me fait pas vraiment souffrir, si elle est douloureuse j'ai tellement l'habitude que je ne m'en rends plus compte. Elle est surtout ennuyeuse, parce qu'elle m'oblige à faire attention tout le temps. En effet, cette affliction au nom imprononçable (le syndrome d'Ehlers-Danlos) me rend réellement fragile. Ma peau marque pour un oui ou pour un non. Le plus infime choc provoque un bleu sur mon corps et comme si ça ne suffisait pas il met des semaines à se résorber. Le plus terrible c'est que je suis du genre maladroite, et que mes problèmes d'articulation liés à ma maladie n'arrangent rien ! Parfois, mes doigts sont soudainement engourdis et je ne peux rien faire d'autre que d'attendre que ça passe pour pouvoir les plier correctement à nouveau. C'est un peu triste : j'ai des longs doigts fins mais pourtant je suis bien incapable de jouer de la musique ou de broder.

Quand j'ai compris que je ne serais ni une femme accomplie, ni une femme magnifique, il ne me restait plus grand chose si je voulais du pouvoir. C'est dans la connaissance que je l'ai trouvé, et notamment auprès des livres. Je lis beaucoup lorsque je n'ai rien à faire, ça m'aide à ne pas m'ennuyer. Même si c'est terriblement onéreux, mon père m'en offre régulièrement, c'est un peu comme une tradition. Je lis toutes sortes de choses sur l'histoire, sur les familles. Les traditions et le passé forgent le présent, et les connaître permet de mieux appréhender ce qui trame. Par contre, tout ce qui concerne la magie me passe par dessus la tête. Sinon, j'aime bien les histoires chevaleresque. En livre ou en chanson, j'admets avoir un certain goût pour les légendes romantiques.  Je sais que c'est stupide, naïf et inutile, mais ma vie serait bien triste sans ces histoires d'amours. J'ai envie de croire au prince charmant, à l'homme parfait qui m'aimera et que j'aimerai. Pourtant, je connais le cœur des gens, je sais que ma vision est irréaliste, mais je la chéris quand même. Car si je l'abandonne, si je cesse de croire à cela, si je suis prête à abandonner mon cœur et mon corps au service de ma famille et de mes machinations, alors il ne restera plus rien de beau en moi.

C'est pour ça que je n'ai pas envie de me marier. Si je suis fiancée, cela sera politique, et les chances de trouver mon âme sœur pour avoir un peu plus de terres sont bien maigres... Et puis, j'ai peur de tomber sur un homme violent qui ne veut pas de mes conseils et qui me relègue contre mon gré au rang de femme au foyer. Heureusement pour moi, mon père n'a pas la force de caractère pour m'imposer quoi que se soit, et comme il souhaite me voir heureuse il ne dit rien quand j'éconduis des prétendants. J'espère juste que ma mère continuera à ne rien dire à ce sujet, car si elle s'en mêle cela sera bien plus compliqué pour moi d'y échapper.

Je me complais dans les machinations même si je n'ai pas vraiment eu l'occasion de m'exercer dans ce domaine. Pour l'instant, j'ai juste utilisé quelques rumeurs et petits secrets pour conclure des contrats commerciaux plus avantageux. Le chantage est une chose merveilleuse en soi. J'attends mon heure, le moment où je pourrais vraiment exploiter toute mon intelligence et toute mes connaissances au service de mon ascension et par extension au service de l'ascension de ma famille.

Le mensonge et la comédie n'étant pas des talents reconnus, le seul dont je peux me vanter et d'avoir un palais extrêmement fin. J'ai toujours eu une alimentation raffinée, mais surtout les fructueux vignobles de ma famille m'ont habitué au vin. Je suis très douée pour les choisir, pour les comparer et dire leur provenance, et je tiens bien l'alcool pour une demoiselle. Ce n'est pas très utile mais c'est toujours amusant en soirée. D'ailleurs, j'adore les fêtes. Comme je l'ai dit, je ne sors pas souvent mais les bals de la noblesse ont toujours rythmés ma vie, offrant des escapades et des contact avec le monde bienvenus. Même si je ne peux pas danser longtemps, je peux toujours profiter des chansons et des bavardages. Et puis... Une fête n'est jamais anodine. Derrière les mondanités, derrière le vin et la liesse se cache toujours moult actions et rebondissements politiques. Un plan de table est un véritable échiquier où se jouent les alliances et les trahisons pour peu qu'on sache comment regarder. J'aime ce jeu, si complexe, si subtil. Subtile, c'est mon nom. Ma vocation. Je suis faite pour les manipulations vicieuses, le jeu des influences.




Description physique

✥ Yeux : Ils sont d'un bleu très intense plutôt clair.

✥ Cheveux : Subtile a les cheveux blonds, ils sont plutôt longs et ondulés. Elle adore ses cheveux alors elle les coiffe toujours avec attention, souvent en mettant une partie en chignon pendant que le reste est lâche. Elle n'hésite pas à mettre des bijoux dedans : baguettes dorées ou argentées, perles, barrettes incrustées etc.

✥ Silhouette : Subtile est plutôt petite et fine. Elle se déplace toujours lentement avec beaucoup d'élégance en prenant garde où elle met les pieds : elle ne peut pas se permettre de tomber. Si possible, elle aime qu'on lui tienne le bras lorsqu'elle marche, cela la rassure et puis, elle aime la galanterie.

✥ Habitudes vestimentaires : Subtile porte des robes comme toutes les dames de son rang. Celles-ci sont généralement de très bonne facture car sa famille a les moyens et que c'est un biais comme un autre de montrer au monde sa richesse. La soie est son tissu préféré, c'est le plus adapté à sa peau si fragile. Elle aime la couleur bleue car elle va avec ses yeux que son père aime comparer à des saphirs, alors elle porte souvent des couleurs azurés avec des broderies blanches ou argentées, elle trouve ça très frais. En soirée, là où elle se doit d'être plus remarquable, elle aura plutôt tendance à arborer du pourpre ou de l'écarlate, à l'image du vin qui a fait leur réputation, le tout rehaussé avec du doré. Soignant son apparence elle porte un léger décolleté, tout juste assez marqué pour mettre en valeur ses atouts, mais moins prononcé que la moyenne, non pas par pudeur mais parce qu'elle évite le plus possible de laisser sa peau à découvert. C'est pour ça qu'elle privilégie toujours les manches longues et des gants si le temps le permet. Elle ne porte jamais de bracelet à cause de sa peau mais se permet parfois quelques pendentifs assez discret mais aux pierres onéreuses.

✥ Autre ? De part sa maladie, Subtile a une peau très fine, douce et soyeuse, beaucoup plus que la plupart des gens. Cette dernière est d'ailleurs légèrement diaphane et élastique, si l'on fait attention on devine assez facilement les vaisseaux sanguins et elle trouve ça moche alors elle a tendance à maquiller discrètement la naissance de son cou pour éviter cet aspect un tantinet translucide. Sauf quand elle a décidé de faire sa pauvre victime malheureuse frappée par le sort. En outre, elle est donc régulièrement couverte de bleus, pas forcément esthétiques. Elle possède aussi une cicatrice très marquée sur l'épaule gauche. Une blessure si bénigne qu'elle ne sait même plus comment elle se l'est faite mais qui a mal cicatrisé à cause de sa maladie, comme c'était dans son dos elle ne s'est rendue compte de rien avant qu'il soit trop tard. Autant dire que maintenant, la moindre égratignure est hautement surveillée.

Description psychologique

« Mes amis disent que je suis… » une personne douce et gentille, toujours élégante et tranquille. Elles me décrivent aussi comme une personne romantique, et attentionnée, qui sait écouter et tenir une conversation. Elles vantent ma rhétorique et mon éloquence en se moquant toutefois de mes quelques traits d'humour. Enfin, si tant est que les demoiselles avec qui je socialise peuvent être considérées comme des amies...

« Mes ennemis me trouvent… » fourbe et arriviste. Du moins je suppose que c'est ce que quelqu'un penserait s'il découvrait que je suis derrière la manigance qui lui a fait perdre son contrat... Heureusement pour ma réputation que je sais bien mentir et jouer les jeunes filles naïves et innocentes...  

« La première impression qu’on a de moi, c’est… » que je suis une femme fragile et délicate.

« En société, je suis... » très policée, à l'écoute, souriante et calme.

« En privé, je suis… » critique à l'égard de mes pairs. A force d'être hypocrite on a besoin de se lâcher un peu et j'aime bien commérer avec ma mère à défaut de le faire vraiment avec mes « amies ». Je suis capable de me focaliser sur quelque chose de passionnant pendant des heures en lui donnant toute mon attention, mais cela n'empêche que je reste quelqu'un de distrait et de rêveur. Cela ne me dérange pas de passer du temps à ne rien faire si ce n'est observer un coin de fenêtre en laissant mes pensées vagabonder. Je suppose que ce calme vient autant de mes loisirs studieux que de mon masque de tranquillité.

« En situation neutre et calme, je suis… » quelqu'un de très policée et de bonne compagnie pour les autres dames et seigneur de la noblesse.

« En situation conflictuelle, je suis… » mesquine. Jouer les gentilles filles ne signifie pas me laisser victimiser. Je suis rarement en conflit ouvert, mais c'est vrai que les filles peuvent être des vipères entre elles et je n'hésite pas à refroidir leurs ardeurs. Si quelqu'un me marche sur les pieds je riposte toujours, mais avec subtilité. Par exemple en renforçant mon côté innocent pour retourner ses remarques acerbes contre elle. (Rien de tel que les regards désapprobateurs d'une assemblée pour calmer un petit serpent en herbe.) Si ce n'est pas possible, disons que je manie l'ironie et les petites remarques « involontairement » blessantes avec beaucoup de grâce. Cela dit, j'évite le plus possible ce genre de confrontation car elles laissent trop mon vrai moi s'exprimer. Même si j'arrive à conserver les apparences, je n'aime vraiment pas qu'on m'attaque et je ne veux pas me laisser faire. Si je m'emporte dans une joute verbale et que je fais appel à mon éloquence pour rabaisser quelqu'un, je laisse filtrer un peu de mon venin, et ce n'est pas bon pour mon image... Parfois, il m'est donc pénible mais nécessaire de laisser couler et d'élaborer une petite vengeance pour plus tard... Une chose est sûre, je n'oublie pas ce genre de comportement. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis rancunière car je peux pardonner facilement si j'y trouve un intérêt en retour. Les considérations comme l'honneur me passent un peu par dessus la tête... La seule chose qui importe au final c'est l'image que l'on renvoie aux autres.

« Face au danger, je suis… » bien embêtée. Non sérieusement je ne me suis jamais retrouvée dans une situation de danger immédiat, je n'ai aucune idée de ce que je ferais... Je pense que ça dépend dudit danger... Avec un peu de chance j'arriverais à garder suffisamment mon sang froid pour trouver une solution verbale, mais si la situation est vraiment extrême, je paniquerais sans doute un peu... Tout dépend si la subtilité peut me tirer d'affaire ou pas.

« Ma plus grande peur, c’est… » d'être mariée avec un homme dominateur, violent et machiste. Le mariage en général ne m'enchante pas vraiment et en plus je ne suis pas franchement à l'aise avec la procréation. En fait, ce qui me mortifie le plus c'est d'être violée, ce qui peut aller de peur avec mes autres angoisses... Autant dire que j'ai vraiment intérêt à me trouver un adorable mari...

« Ce que je déteste… » Les escalier. C'est vicieux ces choses là... C'est bête mais c'est si vite arrivé de tomber d'un escalier... Bon, je vais pas rester tétanisée sur les marches non plus, ni partir en hurlant dès que j'en vois un mais disons que je suis encore plus prudente près des escalier. En général je me tiens à la rambarde, ou alors je tiens le bras de quelqu'un quand j'en descend un. En tout cas, je suis très mal à l'aise quand il faut emprunter des escaliers, surtout ceux en colimaçon.

« Ce que j’aime… » Le vin, c'est vraiment la boisson la plus noble et la plus raffinée du royaume. J'apprécie aussi la lecture et les complots : on s'occupe comme on peu.

« Si j'avais un rêve... ? » Hum... Je dirais que rencontrer l'âme sœur est mon rêve. Car mes ambitions, elles au moins, elles sont un tantinet réalistes.

Derrière l'écran

◆ Pseudo : Ayael
◆ Comment avez-vous découvert le forum ? Par Espoir
◆ Un avis, des questions ? Alors, beaucoup de points positifs à commencer par l'accueil, la réactivité du staff !
◆ Voulez-vous être parrainé ? Non merci
◆ Multicomptes : Nope
◆ Partant pour un défi rp ? Je suis plutôt partante oui! ^^



Dernière édition par Subtile de Vaune-Romanay le Dim 7 Juin - 10:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Jeu 28 Mai - 23:00

Elégance Lestival
Noble de Labour
Noble de Labour
avatar

En savoir plus

Welcome Subtile ! Bienvenue au club des douillettes ! :mr.hide: :yay:



Thème musical
Journal


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Jeu 28 Mai - 23:08

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

merci ♥


Couleur des paroles de Subtile : #DFFCFF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Ven 29 Mai - 11:23

Malta des Montagnes
Noble des Montagnes
Noble des Montagnes
avatar

En savoir plus

encore une qui dit que les miens sont rustres .... on est des bisounours!! Oo

Sinon bienvenue a toi, j'aime beaucoup ta fiche (et le frere de mon personnage ton avatar *PAN*)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Ven 29 Mai - 11:34

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

Merci (Il aime bien les blondes XD ?)


Couleur des paroles de Subtile : #DFFCFF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Ven 29 Mai - 12:43

Malta des Montagnes
Noble des Montagnes
Noble des Montagnes
avatar

En savoir plus

(Il aime tout ce qui bouge ... *Lennarth Powaa*)

*Malta des Montagnes de Facepalm*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Ven 29 Mai - 14:37

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

ça simplifie les choses au moins x)


Couleur des paroles de Subtile : #DFFCFF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Lun 1 Juin - 20:13

Liberté Sangréal
Noble de Labour
Noble de Labour
avatar

En savoir plus

Un seul point : le vif à Bauge n'est pas vraiment accepté ni toléré de nos jours. Exigent ne punit pas les vifiers pour enquiquiner le roi mais ne les protège pas non plus, et le peuple ne les aime pas plus qu'ailleurs...

SInon tout est bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Lun 1 Juin - 20:18

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

D'accord, j'ai dû un peu extrapolé la remarque là dessus ^^

Du coup j'ai corrigé ça, j'ai mis ça à la place
Citation :
Ils ont des arguments intéressants. Le Vif est une magie ignoble qui peut transformer les hommes en la sommes de leur plus bas instincts... A ce qu'on dit, beaucoup de vifiers ne sont que des bêtes... Toutefois, cette magie existe et elle ne semble pas vouloir s'éteindre... je pense donc que, plutôt que de la réprimer, elle devrait être plus étroitement surveillée mais ce n'est qu'un point de vue.


ça convient ? (J'avoue que j'ai un peu de mal avec la magie malgré mes lectures^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Lun 1 Juin - 22:39

Liberté Sangréal
Noble de Labour
Noble de Labour
avatar

En savoir plus

C'est normal surtout concernant le vif. Te voilà donc validée, bienvenue à toi !!!!


[
Félicitations, te voilà validé !!! Tu peux aller créer ta fiche de suivi joueur (pour la gestion des absences) ici, faire tes demandes de RP (ouvre un sujet pour ton personnage!), de Quêtes et Défis, ou encore de Liens. Et n'oublies pas d'aller nous ouvrir un suivi de personnage pour nous résumer tes rp en cours et achevés !

Bon jeu parmi nous ! :rainbow: :tymievigueur:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Lun 1 Juin - 23:09

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

owiiiiii
*part gambader joyeusement*

(magnifique gif au passage^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Mer 3 Juin - 17:18

Ignépée

Marchand

Marchand
avatar

En savoir plus

Oh mais dites moi, c'est qu'on a une petite nanchotte, là ! Il va falloir faire très attention si tu ne veux pas trop abîmer ton personnage, parce qu'il y a quelques brutes épaisses sur le fofo (mais je ne citerai pas de nom, je ne suis pas un vil délateur).
Nous allons donc pouvoir attaquer le défi. Enfin, TU vas pouvoir, car le voici qui vient !

" Exigeant organise un tournois et un bal pour fêter les prémices des récoltes. A cette occasion il a invité trois jeunes hommes qui prétendent la main de Subtile : Tempérant de Carbois, Bavard de Petit Bauge et Maxime le montagnard. Le premier est gracieux et habile cavalier, le second vulgaire mais intelligent, le troisième taciturne mais courtois. Subtile ne les a jamais rencontré, néanmoins, elle a surpris une conversation entre sa mère et sa camériste et appris que la duchesse avait l'intention de répondre favorablement à la demande de l'un des trois. Subtile découvrira t-elle, en une soirée, de qui il s'agit ? Et réussira t-elle à les éconduire tous trois ? "

Tu es donc libre d'arranger ton récit comme tu le souhaites, à toi de nous surprendre !
Pour ajouter un peu de piment dans ton intrigue, voici une règle optionnelle que tu peux suivre si tu le désires : c'est grâce au vin que Subtile réussira à démêler l'écheveau de sa situation.

Une fois ton défi posté, merci de le signaler en allant éditer ta fiche d'inscription pour cliquer sur l'icône du sujet " défi rp posté chef ! " qui se trouve juste au-dessus de la zone pour écrire. N'oublie pas de m'envoyer un MP pour me signaler ta réponse, afin que je puisse clore le défi. Je te souhaite bonne Muse et j'espère que tu te sentiras ici comme chez toi. Fais nous rêver et surtout : complote, complote, complote ! Very Happy


"Cherche pas la p'tite bête, bonhomme, ou tu vas trouver la grosse."
JournalFiche ♦ Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Sam 6 Juin - 13:41

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

[Je n'ai pas suivis la règle du vin, car je sais pas pourquoi, j'avais zappé cette partie o_O]


Le cœur battant la chamade, Subtile s'éloigna précipitamment de la chambre de sa mère pour rejoindre ses propres quartiers. Elle n'en croyait pas ses oreilles et pourtant aucun doute n'était permis : sa mère conspirait pour la fiancée. Cela ne la surprenait qu'à moitié de sa part et elle devait y prendre garde... si l'annonce était faite à une telle fête, elle aurait du mal à se dérober sans perdre la face.

Non, elle ne pouvait juste pas permettre que cette petite machination aboutisse. Là où les choses devenaient plus compliqué c'est qu'elle ignorait sur lequel de ses prétendant sa mère avait jeté son dévolu. L'idée d'aller convaincre sa génitrice de la folie de son stratagème traversa l'esprit de Subtile mais elle la rejeta aussitôt. Sa mère était trop têtue pour qu'elle puisse lui faire entendre raison, si la discussion était possible elle n'aurait pas manigancée tout ça dans son dos. Elle aurait pu aller pleurnicher auprès de son père mais là encore ses chances de succès étaient bien maigres... Sa mère avait sans doute dû faire pression sur son paternel, et il ne céderait pas si facilement à ses yeux doux...

Puisque c'était ainsi qu'elle voulait faire les choses, soit. Subtile avait décidé de la battre à son propre jeu. Elle prenait ça comme un défi personnel. Elle empêcherait ses fiançailles de la  manière la plus subtile qui soit : en se faisant éconduire par ses prétendants. Sans l'accord de ses parents, il lui était difficile de se montrait odieuse pour les renvoyer chez eux.

Si ses informations étaient exactes, il n'y avait que trois jeunes hommes potables présents aux festivités. C'était donc ces trois là qu'elle devait repousser sans pour autant passer pour une horrible créature : elle avait sa réputation à préserver.

C'est donc d'un pas étrangement décidée qu'elle rejoint les invités déjà présent. Elle ne mit que quelques secondes à repérer Maxime le Montagnard dans la foule. Comme son nom l'indiquait il venait de la montagne et cela se lisait sur son physique aussi facilement que si c'était écrit sur son front. Sa réputation d'homme galant mais taciturne l'avait précédé, et elle n'eut pas à réfléchir bien longtemps pour savoir comment refroidir ses potentiels ardeurs. Arborant son sourire le plus lumineux elle l'aborda courtoisement mais avec beaucoup d'entrain. S'en suivit une longue discussion, où elle ne cessa de lui poser questions sur question, rivalisant d'imagination pour être discrètement indiscrète. Finalement celui-ci finit par céder à son exaspération et elle repéra de plus en plus de signe d'agacement dans ses brèves réponses. Ses efforts finirent par payer quand il lui demanda pourquoi elle s'intéressait autant à lui. Prenant son air le plus naïf elle aborda la rumeur des fiançailles et elle le vit se renfrogner avant de lui assurer que ces rumeurs étaient infondées.

Qu'il disait la vérité ou pas, sa première cible était hors jeu. Elle dû chercher un peu plus longtemps son second prétendant, mais elle finit par le trouver, faisant l'étalage de sa grossièreté auprès de quelques amis. Subtile qui espérait bien que son nom soit à la auteur de son verbiage, s'immisça tranquillement de la conversation. Elle se fit violence pour discuter quelques temps avec cet homme qui avait définitivement un langage trop fleurit à son goût.

C'était sûrement son prétendant le plus dangereux... Parce que malgré ses manières un peu grossière il avait la réputation d'être aussi intelligent que rusé. Si Subtile voulait le battre sans dévoiler sa propre faculté à manigancer, elle ne pouvait pas se contenter d'un échange courtois...

Finalement, elle orienta la discussion sur la danse. Suffisamment pour lui donner l'idée de l'inviter sans que cela ne soit flagrant que c'est ce qu'elle voulait. Prenant son courage à deux mains, Subtile accepta. De toute façon elle n'avait pas l'intention de valser jusqu'au bout de la nuit. Lorsque l'occasion se présenta, elle trébucha et se retrouva rapidement au centre de l'attention. Geignant comme une petite fille, elle ne manqua pas une occasion de faire des reproches à son ignoble cavalier tandis que ses avants-bras rougeoyaient avant de virer au bleu. Stupéfait, Bavard entreprit de s'excuser assez brièvement mais face aux commentaires acerbes de Subtile, et surtout de son père qui avait accouru à la seconde où sa chère fille avait été malmenée, il commença à s’énervait, montrant tout l'étendue de sa vulgarité. Finalement, Subtile fit cesser la querelle en avouant qu'elle avait peut-être elle même fait preuve de maladresse mais il était trop tard pour Bavard qui venait de décrocher une place toute particulière dans la partie démoniaque du cœur de son père. Subtile savait que sa mère avait beaucoup d'influence sur le Seigneur de Vaune-Romanay, mais pas suffisamment pour qu’il accepte de fiancer sa précieuse fille à quelqu'un de si rustre. Et de toute façon, Subtile était désormais persuadée que ce n'était pas lui le choix de sa mère. Malgré ses manières quelques peu douteuses, si sa réputation était vrai, il était trop intelligent pour se faire avoir si facilement, il n'aurait sans doute pas gâcher son opportunité en s'emportant de la sorte... A moins qu'il n'est sous estimé l'adoration du seigneur de Vaune-Romanay pour sa fille.

Finalement, après avoir mis un bon quart d'heure à convaincre son père que sa « chute » n'allait pas la tuer à l'âge canonique de 23 ans, elle pu de nouveau rejoindre la soirée, parfumée au baume d'Orme rouge qu'elle utilisait en cataplasme pour aider à guérir ses bleus. Il faut ce qu'il faut comme on dit...

Son dernier prétendant, que, par élimination, elle soupçonnait être le choix de sa mère, fut le plus difficile à piéger. Subtile l'observa un moment de biais, découvrant qu'il portait bien son nom. Tout chez lui semblait être dans la demi mesure. Ni trop arrogant ni timide, pas vraiment moche sans être magnifique, il faisait preuve de beaucoup d'attention et de délicatesse pour son assemblé de soupirante qui revenait sur ses exploits au tournois qui avait précédé cette soirée. Si elle n'avait pas fait un blocage psychologique total sur l'idée de se marier, peut-être aurait-t-elle envisagée d'épouser cet homme qui lui semblait facilement manipulable. Cela dit, tant qu'à faire, elle aurait aimé qu'un homme gentil ET très important, que son mariage ait au moins l'utilité de servir ses ambitions. D'ailleurs, plus elle y réfléchissait, plus elle trouvait ça étrange que sa mère se soit décidée. Elle avait à peu près reconnue tous les invités, et donc elle était certaine que seule ses trois là étaient assez potable pour être le prétendant en question... Mais justement, ils étaient juste potable. Pourquoi sa chère mère aurait elle céder sa fille à des familles certes nobles, mais si peu influentes ?

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, il l'aborda et commença à lui parler, et plus la discussion s'allongeait, plus Subtile se demandait comment elle allait bien pouvoir faire. Il était tellement tempéré que rien ne semblait le chatouiller. Finalement, il aborda de lui même l'idée de fiançailles et, faute de mieux, Subtile se demanda si une attaque frontale n'était pas préférable.

« Pardonnez moi mais je n'ai guère envie de vous épouser mon cher. », dit-elle avec une neutralité et une conviction qui le firent vaciller. En fait, même Subtile ne s'attendait pas à autant de franchise. Toutefois, elle sentait qu'elle avait piqué un point un peu plus sensible que les autres, même Tempérant avait de l'orgueil. Aussi elle reprit :

« Le cœur d'une femme n'est pas chose aisé à conquérir... », déclara-t-elle en le regardant dans les yeux pour qu'il saisisse l'ampleur du défit qu'elle lui lançait.

Bien entendu, pris d'un élan romanesque, il tomba droit dans le panneau en déclarant avec emphase qu'il saurait s'en emparer. A ce niveau là, Subtile n'eut qu'à sous entendre que les choses seraient trop simple si on l'obligeait à se fiancer et qu'il ne saurait jamais pour le faire déguerpir plein de résolutions. Comme elle l'espérait, c'est lui qui refuserait les fiançailles arrangées, persuader qu'il réussirait à la séduire.

Épuisée par toutes ces manigances, Subtile trouva un coin un peu plus tranquille que les autres pour se reposer un peu. C'est à ce moment là que sa mère vint la rejoindre et la dévisagea avec un mélange de fierté et de contrariété. Belle lui expliqua alors qu'elle n'avait nullement l'intention de la marier pour de vrai, qu'elle n'avait fait qu'attiser les rivalités entre ces trois familles en sous entendant que les fiançailles seraient possibles. Son but était bien évidement que les Vaune-Romanay disposent de faveurs en se faisant ainsi courtiser. Subtile se fit donc rabrouer au sujet de son incompétence à utiliser ses charmes, mais sa mère ne put dissimuler son amusement et son orgueil de voir sa fille capable de défaire aussi facilement ce qu'elle avait fait. Encore une fois, lorsque les deux dames de la famille Vaune-Romanay rejoignirent l'assemblé, le père de Subtile ne comprit pas pourquoi les deux femmes de sa vie avaient l'air si complices.


Ah et depuis ce jour, Tempérant de Carbois s'avéra être le plus assidu, tenace et agaçant des courtisans de Subtile, qui en vint à l'esquiver autant qu'elle le pouvait, de peur de devoir commanditer un assassinat pour avoir la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Dim 7 Juin - 18:10

Ignépée

Marchand

Marchand
avatar

En savoir plus

Eh bien ma foi, je dois dire que je suis agréablement surpris ! En effet, j'ai composé l'énoncé du défi sans la plus petite idée de résolution possible, afin d'être sûr de te laisser le terreau plus libre, et je me demandais bien comment tu allais t'en sortir. Ton texte est court, simple, efficace ; il va à l'essentiel et ne prend pas le temps de lasser le lecteur. C'est une bonne chose.

Pour ce qui est des points négatifs, je dirai que le seul serait l'orthographe. Tu as manifestement quelques difficultés avec la conjugaison. Attention attention, les auxiliaires et verbes composés sont de vrais pièges à loups, méfie toi ! Ensuite, il y a juste un détail qui m'a un peu gêné au début (mais là il s'agit de mes goûts personnels), c'est que tu écris ce que fait Subtile sans le décrire, de sorte que j'avais un peu l'impression de lire un résumé. Quelques dialogues auraient notamment été bienvenus car, comme tu le sais, les paroles sont tout aussi importantes que les actes dans les scènes de manipulation, et des dialogues auraient permis de montrer directement la subtilité de ton personnage en cour, d'illustrer un peu tes propos.

Cela étant, je trouve que toutes tes idées étaient plutôt bonnes et bien amenées dans ton défi. Je n'y aurais peut-être pas songé moi-même. Le coup de la chute m'a particulièrement plu. Ensuite, le fait d'utiliser le caractère des prétendants était une bonne initiative. J'avais noté ces traits de caractère sans arrière pensée, en me disant que ça te donnerait juste des pistes pour mettre en place les personnages. Bien vu, donc.

Enfin, la résolution finale est aussi un tournant d'intrigue intéressant et il a le mérite de répondre à une question que je n'avais pas noté mais qui était toutefois légitime : pourquoi la mère de Subtile aurait-elle eut l'idée de marier sa fille à ce moment et avec ces prétendants précis. Ça montre que tu t'es posé les bonnes questions sur ton texte et que tu ne t'es pas contenté de le torcher.

Ce sera tout pour mon commentaire, je vais donc passer à la distribution des points :
  • 2 de participation
  • 1 d'orthographe
  • 2 pour le style
  • 2 pour le contenu
  • 1 pour la longueur


Te voilà donc riche de 8 points à revendiquer dans le topic prévu à cet effet !
J'espère que ce défi t'aura plu, ça a été mon cas. Peut-être nous reverrons nous en RP et en attendant, bonne chance dans ta conquête du monde !


"Cherche pas la p'tite bête, bonhomme, ou tu vas trouver la grosse."
JournalFiche ♦ Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   Dim 7 Juin - 18:29

Subtile de Vaune-Romanay

Noble de Bauge

Noble de Bauge
avatar

En savoir plus

Merci pour tes commentaires ! Pour l'orthographe j'admets que c'est ma grosse bête noire, pour une fiche je vais relire 5 à 8 fois histoire d'en éliminer le plus possible, mais là j'ai pas eu le courage de le faire plus de deux fois j'avoue...

Pour la longueur, j'avais compris que ça devait être court en fait XD C'est pour ça que j'ai un peu zappé les dialogues et que je suis aller à l'essentiel... En même temps, quand je commençais à imaginer le dialogue avec le premier ça devenait vite épique ("comment tu t'appelles ? Tu as quel âge? Tu viens d'où? Tu aimes quoi ? Oh moi j'adore ça, et ça et ça" Bref XD)

En tout cas contente que ça t'ai plût ! C'était plutôt intéressant comme sujet !


Couleur des paroles de Subtile : #DFFCFF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile   

Contenu sponsorisé



En savoir plus

Revenir en haut Aller en bas
 
Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chacun se bat avec ses propres armes : Subtile
» L'armement pour les nuls
» Forge des forgerons d'armures
» Yamamoto & co (arme à la demande)
» Les joutes au moyen age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Six-Duchés :: Bienvenue dans les Duchés :: Le Chant des Bardes :: Par le Sang de mes Ancêtres :: Fiches validées :: Nobles-
Sauter vers: